Hier, une journaliste de TVA Nouvelles, Kariane Bourassa, a dénoncé le comportement de deux hommes qui étaient présents à la manifestation contre le port du masque.

Dans une publication qu’elle a partagée sur son compte Twitter, la femme a expliqué qu’elle a été surprise de voir deux hommes venir la serrer alors qu’elle faisait un topo.

« Ça peut sembler rigolo. NON, un “câlin” non-désiré, n’est pas moins pire qu’une insulte ou que des menaces. Les femmes journalistes ne devraient pas avoir à faire leur travail en regardant constamment par-dessus leur épaule pour voir si quelqu’un va entrer dans “leur bulle », a-t-elle écrit.

Un des hommes « anti-masques », Jean-François Mongrain, a réagi aux accusations dans un message publié sur les médias sociaux, mais maintenant supprimé, repris par La Clique du Plateau. « On ce calme, on peut tu juste revenir à notre vie normale ! On à pas tuer personnes et cette journaliste, on la respect malgré son allégeance. Tous veule le retour à la normale. Si y à pas de place pour un peu d’humour, on est rendu vraiment bas », a-t-il écrit.

Plus loin, on peut lire : « Kariane va très bien et va continuer d’être aussi rayonnante. Merci de reprendre sur vous et d’arrêté de faire les bourreaux. Cette personne on la respecte, si cela la brime ou vexé, on s’en excuse ! »

Rappelons que plusieurs personnes, dont Guy A. Lepage, ont dénoncé les agissements des deux hommes.