Marie-Pier Simard-Gagnon, qui devait prendre part à la tournée du spectacle Virtuose, affirme avoir été mise de côté pour avoir posé un trop grand nombre de questions au sujet de sa rémunération. Le chanteur Grégory Charles a réfuté les allégations de la jeune femme.

L’interprète de Think Of You a été surpris d’être joint au téléphone par TVA Nouvelles. Il aurait indiqué que la violoncelliste avait totalement le droit de s’exprimer. « Parfois, elle réclamait de l’argent et elle avait reçu ses chèques », a-t-il ajouté.

Sur ce dernier point, la jeune femme a avoué ne pas avoir eu l’argent qu’elle devait recevoir pour toutes les heures de répétition. Marie-Pier Simard-Gagnon croit que c’est pour cette raison qu’elle a été tassée du spectacle présenté il y a quatre jours.

« Dans la salle, il n’y a eu aucun commentaire comme quoi j’étais absente. C’était comme si je n’avais jamais fait partie du spectacle Virtuose », a-t-elle relaté.

Cependant, Grégory Charles a une version différente pour justifier cette décision et il assure que cela n’avait aucun lien avec les remarques passées par la jeune violoncelliste.

« Il y a des jeunes qui ont eu plus d’expérience à travailler ensemble, c’était plus prudent, précise Gregory Charles. Ce n’est pas parce que l’on vient nécessairement d’un endroit qu’il y a un droit acquis », a-t-il indiqué au réseau de l’information.

Bel et bien payée

Selon les observations de TVA Nouvelles, tout était conforme selon les informations financières fournies par Mme Simard-Gagnon. « Les heures de répétition, les heures de studio, les kilométrages ; tout a été payé et comptabilisé » a pris soin de préciser Grégory Charles.

Ce dernier projette l’idée d’amener devant les tribunaux certains médias ainsi que la violoncelliste pour cas de diffamation.