Dans un message qu’il a partagé sur son compte Facebook officiel, l’humoriste réagissait à un gag douteux de José Gaudet, l’ancienne Grande Gueule.

José Gaudet avait « analysé » sur les ondes d’Énergie le fait qu’une femme ait déféqué devant le comptoir d’un Tim Horton. L’humoriste avait dit à ses deux collègues : « Non, il n’y a pas de son, mais tu vois dans son regard qu’elle a un Gregory Charles prêt à sortir sur scène. Oui, et c’est sur le bord des lèvres. » La blague avait été décriée par plusieurs.

Mike Ward avait commenté la nouvelle en soulignant : « José Gaudet doit s’excuser pour un gag qu’il a fait à son show radio humoristique. God damn! C’est exactement pour cette raison que je ne retournerai jamais à la radio conventionnelle. La liberté qu’offre les podcasts vaut 1000 fois les salaires que les Énergie/CKOI de ce monde peuvent te payer. Merci à tous les abonnés Patreon qui me donne un salaire sans que j’aie à m’excuser chaque fois je fais un gag louche ».

Il a publié, plus tard, un nouveau message sur les réseaux sociaux pour se traiter d’imbécile et se rendre compte qu’il s’agissait bel et bien d’un gag raciste. C’est un de ses amis noirs qui lui a fait prendre conscience de la teneur de la blague.

« Je ne voyais pas le côté raciste jusqu’à temps que je reçoive un text d’un ami black qui m’a demandé “Really?” et là j’ai fait “Oh shit, j’pense j’viens encore de retweeter une joke raciste” ».

Mike Ward a précisé qu’il connaissait bien José Gaudet et que ce n’était pas son genre de faire des blagues racistes. « Ç’a juste mal sortie. Ça arrive à tout le monde » a-t-il justifié.