Récemment, le chanteur Alex Nevsky se confiait sur les réseaux sociaux d’avoir mal agi dans certaines de ses relations de couple et avait fait son mea culpa. On peut supposer que c’était lorsqu’il fréquentait Stéphanie des sœurs Boulay, car cette dernière lui a répliqué.

La principale intéressée lui avait envoyé un courriel dans lequel elle dénonçait la relation difficile qu’elle a eue avec lui et elle n’a pas aimé voir sa vie privée étalée dans les médias sociaux. « C’est quoi, finalement, le point final, la cerise ultime sur le dessus du sundae d’une relation toxique ? C’est quand la personne qui t’a abusé prend ton témoignage privé, le out sans ton consentement et en retire des félicitations et des applaudissements nourris », a-t-elle écrit.

La sœur de Stéphanie a également fait savoir sa façon de penser à l’auteur d’On leur a fait croire. « C’est bien que tu aies le courage de t’admettre tes torts, mais les bravos ici me répugnent un peu. C’est le moment de féliciter les victimes, pas les abuseurs. C’est bien que tu fasses ton chemin vers la réparation, mais tu n’auras pas de bravo de ma part », a-t-elle mentionné.

Avec tout ce brouhaha, il n’est pas surprenant de voir que sa compagnie de disques et son distributeur ont coupé les ponts avec lui temporairement. « Compte tenu de l’admission par Alex Nevsky de “coercition sexuelle” dans sa publication Instagram de vendredi dernier, Musicor et Distribution Select suspendent pour une durée indéterminée leur collaboration avec l’artiste », peut-on lire dans un tweet.

Le chanteur, qui devait se faire voir au Festival international de la chanson de Granby le 29 août prochain, a vu sa présence annulée. C’est d’un commun accord entre l’artiste et le festival que la décision a été prise et communiquée sur les réseaux sociaux.