Date de l’audition : 26 septembre à Montréal

Style musical : Country

Influences musicales : Cam, Reba McEntire, Lennon Stella, Carrie Underwood, Gretchen Wilson, Etta James, Brooks & Dunns, Shania Twain, Kacey Musgrave, Leann Rimes, Janis Choplin, Bonnie Raiit et plus encore…

Chanson interprétée : Redneck Women de Gretchen Wilson

Comme Alexandra Gélinas enseigne l’anglais langue seconde au premier cycle du primaire, elle doit porter un masque durant toute sa journée de travail. Cela a, malheureusement, eu un impact sur sa voix lors de son audition. «C’est très important d’articuler au premier cycle. En plus, on doit parler quand même assez fort pour être compris à travers de notre couvre-visage. Ma voix ne s’est pas encore familiarisée à cette routine », avoue-t-elle.

Elle percevait une différence dans son instrument comme son timbre était plus rauque qu’à l’habitude. En poussant sa dernière note, elle a, tristement, perdu la voix. Elle s’est, cependant, rassurée puisque les juges dansaient sur leur siège. Ceux-ci semblaient bien aimer sa prestation.

C’est en 2017 qu’elle a découvert la pièce qu’elle a choisi d’interpréter, ses parents lui avaient, alors, présenté Redneck Women (de Gretchen Wilson). Véritable coup de cœur, celle-ci est devenue rapidement sa petite chanson fétiche à proposer dans ce genre d’événements.

Découverte de la musique country

Quand elle avait 14 ans, Alexandra est allée passer une audition pour participer à la compétition canadienne The Next Star. C’est à ce moment que le destin l’a confronté pour une première fois. « J’ai interprété Bad Day (de Daniel Powter). Bien qu’un des juges était satisfait de ma performance, il trouvait que ma voix convenait davantage au country. Adolescente, je voulais chanter de la pop. Étant donné que mes parents n’écoutaient que de la musique country, je n’avais pas envie d’aimer le même style qu’eux. En quelques sortes, c’est comme si on m’aurait donné une petite claque dans la face pour me dire que j’étais faite pour la musique country.» Depuis un an, elle a découvert une nouvelle passion pour la musique country. De ce fait, elle en chante bien plus qu’avant.

Anglophone de naissance, Alexandra doit redoubler d’ardeur lorsqu’elle s’approprie un texte en français : « C’est plus fluide en anglais, mais c’est un défi que je désire relever. Je ne suis pas habituée d’écouter et d’interpréter des pièces francophones ». Toutefois, elle a partagé, récemment, des versions francophones de succès internationaux tels que Someone You Loved et Here (For Christmas). Pour conclure, Alexandra mentionne qu’elle est en train de travailler, actuellement, sur un disque qui devrait contenir des chansons country dans la langue de Molière.

Un projet dont elle n’a pas encore parlé

Oui, vous avez bien lu ! Alexandra prépare, tranquillement, un EP. Elle s’est mise à l’écriture, en secret, afin d’arriver à ses fins. « J’essaie de m’aventurer dans ce milieu. Même si je ne suis pas une auteure-compositrice-interprète professionnelle, j’envisage sortir un mini-album l’année prochaine. Parmi mes compositions, une pièce traite du suicide (intitulée Goodbye). Elle est dédiée à mon frère, j’aurais aimé avoir la chance de lui dire au revoir avant qu’il s’enlève la vie.»

YouTube de sa chanson «Goodbye»

Si elle participe à Star Académie, elle voudrait s’améliorer en tant qu’artiste tant au niveau de la présence sur scène que de l’aspect vocal. « J’ai suivi quelques cours de chant pour me préparer à une finale en 2017, mais je n’en ai pas repris d’autres depuis », mentionne-t-elle. Par ailleurs, elle organise des spectacles-bénéfice dans la région de Lanaudière.

Comme Mika, Alexandra croit qu’elle dégage beaucoup d’énergie sur un stage. Quand elle apprit la nouvelle que la vedette internationale sera le directeur artistique de l’Académie, elle flottait sur un nuage. « Il pourra m’aider à performer sur une scène. Si un musicien bouge trop, il étourdira le public. S’il ne se déplace pas du tout, la foule n’embarquera pas. Il pourrait me permettre d’apprivoiser le juste milieu afin de combiner mes forces. »

Elle chante tout le temps

Sa plus grande crainte, c’est d’oublier les paroles au mauvais moment. Lors de la finale de Trois-Pistoles en chansons en 2017, le syndrome de la page blanche a cogné à sa porte. « Durant l’interprétation de ma pièce, j’ai pu dire que la première ligne dans les 30 premières secondes. Malgré la situation, je souriais et je dansais quand même comme si de rien n’était. Trois ans plus tard, j’ai terminé troisième à ce même concours, sans syndrome cette fois-ci.», indique-t-elle en riant.

Si Alexandra Gélinas désire poursuivre sa carrière d’enseignante, elle souhaite, toutefois, l’englober de musique. « Je chante tous les jours… Je chante dans mon char… Je chante au travail… Comme j’enseigne au premier cycle, on chante, on danse et on mime des choses. J’espère percer dans l’univers de la musique country. J’aimerais pouvoir vivre de ma passion artistique et de ma passion pour l’enseignement. »

Entrevues publiées précédemment

Justine Blanchet & Roxanne Godmer

Entrevues avec d’autres candidates (à venir)

Audrey-Anne Séguin, Erika Denis, Katherine Bourget et Marie Boismenu-Gagnon

Date des prochaines auditions

  • Québec (9, 10 et 11 octobre)
  • Saguenay (17 octobre)
  • Sherbrooke (24 octobre)
  • Gatineau (31 octobre)
  • Montréal (5, 6, 7 et 8 novembre)