Mardi dernier, l’humoriste Anais Favron publiait sur sa page Facebook, qui est maintenant désactivée, le message haineux qu’elle avait reçu de la part d’une fan de Maripier Morin.

Dans une entrevue accordée à La Presse +, la jeune femme a déclaré avoir reçu cinq menaces de mort après l’entrevue de Maripier Morin à Tout le monde en parle. Il faut dire que parler de l’ancienne beauté du Banquier est très polarisant, encore plus depuis la dénonciation de la chanteuse Safia Nolin.

Anais Favron a expliqué que ce qui s’est produit après l’entrevue « dépasse l’entendement ». « Je me suis fait suggérer de m’enlever la vie parce que j’étais trop jalouse de Maripier Morin ! », a-t-elle indiqué. En revanche, certains fans de l’ancienne participante d’OD ont avoué que la « folle du roi » avait été « très correcte avec elle ».

En faisant des blagues sur les complotistes, la jeune femme s’attendait à recevoir des critiques, mais elle a avoué que l’intensité des admirateurs de Maripier Morin était incroyable. « Ils m’ont complètement fait oublier les complotistes. Ça va beaucoup trop loin. Si je suis obligée d’avoir de la protection policière ou de déménager parce que j’ai posé des questions à une animatrice de télé, c’est sûr que ça ne me tente pas », a-t-elle dit à Marc Casivi.

Anaïs Favron a indiqué que la majorité des trolls et haters sur ses réseaux sociaux sont des femmes retraitées. Ces personnes sentent le besoin de dire aux autres filles qu’elles sont grosses et laides. “Et je ne suis pas la seule. Ce sont souvent les mêmes qui passent leurs soirées à insulter les femmes à la télé. Il y a de la détresse et parfois de la maladie mentale là-dedans, mais il reste que c’est plus dur pour une fille de parler”, a-t-elle mentionné.

À savoir si elle regrette d’avoir dit oui, elle avoue que ça dépend des jours. « La vérité, c’est que je reçois beaucoup plus de commentaires positifs que négatifs. Mais ce que je retiens cette semaine, c’est que j’ai peur de la misogynie ».