Dans une entrevue accordée au HuffPost Québec, l’animatrice Anouk Meunier s’est confiée sur la déconfiture de l’émission XOXO.

Qualifiée de nouvelle ère de la téléréalité, XOXO a eu beaucoup de difficultés à trouver son public et ses cotes d’écoute. Aucune des émissions présentées n’a réussi à atteindre le million de téléspectateurs.

Malgré les mauvaises critiques, Meunier a affirmé qu’elle en retirait que du positif. « Mais moi, par contre, ça ne vient pas gâcher mon plaisir et ça ne vient surtout pas diminuer l’effort que je vais fournir ou la passion que je vais mettre dans mon travail », a-t-elle déclaré à Sarah-Émilie Nault.

Selon l’animatrice, les fidèles de l’émission ont rapidement compris que son talent n’était pas remis en cause. « Je pense qu’au-delà de tout cela, les gens ont bien compris et ont reconnu que j’ai mis la même énergie là-dedans que j’en aurais mis dans un autre projet qui aurait peut-être eu plus de cotes d’écoute. Oui, c’est dommage de ne pas avoir eu les cotes d’écoute escomptées, mais pour moi, mon travail n’en est pas diminué à cause de cela », a-t-elle indiqué.

Celle qui animera La Voix EXTRA a admis que le fait que la téléréalité était présentée sur plusieurs plateformes comme illico a changé la donne. « Le fait que ce soit sur plusieurs plateformes, comprendre Vidéotron, illico et “en ondes le mercredi”… Ce fut un autre facteur qui a rendu le tout plus complexe dans le visionnement pour les gens », a-t-elle mentionné.

Meunier a indiqué que le flop de XOXO peut être attribuable à la façon dont les gens consomment la télévision. « Il y a aussi le fait que plusieurs personnes ont regardé la première émission en se disant que ce n’était pas pour eux, alors que la première émission — qui était en fait la sélection — était très différente de la saison comme telle. Il y a donc peut-être des gens qui n’ont pas poursuivi, car ils n’ont pas senti que cela les appelait lors de la première émission », a-t-elle expliqué.