Il y a deux jours, le Québec entier apprenait la mort du curé Labelle lors de la dernière émission des Pays d’en haut. Les gens ont été sous le choc de savoir que le personnage joué par Antoine Bertrand qui n’a pas survécu à son opération.

En entrevue au magazine 7 Jours, le sympathique comédien s’est ouvert sur le destin tragique du curé Labelle. « C’était difficile pour différentes raisons. D’abord, ce personnage m’accompagnait depuis quatre ans. Je voulais que ses derniers moments se fassent bien et de façon crédible. On a tourné ces scènes sur environ deux jours, et tout s’est bien déroulé, principalement parce que toute l’équipe a respecté ce moment solennel », a déclaré celui qu’on a pu voir dans Les Bougons il y a quelques années.

« On est dans un métier de deuils. Je pense qu’on s’habitue à enchaîner les projets. On reste amis avec certains et on laisse aller les autres. Mais le deuil reste toujours un peu difficile à faire, surtout avec une équipe aussi formidable que celle des Pays d’en haut. Le deuil reste difficile à faire », a-t-il dit.

Rappelons que la série Les pays d’en haut revient pour une dernière saison l’an prochain, mais elle sera écourtée.

Bertrand est également revenu sur le fait qu’il devait dire au revoir à une équipe de tournage qu’il côtoyait depuis quelques années.

Source : 7 Jours relayé par le Journal de Montréal