La chanteuse Ariane Moffatt, qui sera ce soir à l’émission Dans les médias diffusée sur les ondes de Télé-Québec, a avoué qu’elle n’a pas toujours un plaisir fou à faire des entrevues.

Dans un extrait présenté sur le compte Twitter de l’émission, l’artiste a confié que le métier a énormément changé depuis ses débuts en 2001 et que l’exercice promotionnel tasse un peu l’objet premier, la musique.

« Je trouve difficile de parler de tout, sauf du processus de création, d’influence et du sujet principal. Sans nommer le média, j’avais l’impression que l’entrevue était axée sur des onglets », a-t-elle indiqué. « Des onglets comme La Presse + », a ajouté une des panellistes.

L’interprète de Miami a également dénoncé le fait qu’il avait moins de critiques de musique et que certains s’inventaient critique. « Il y a une démocratisation tant dans les médias que dans la musique qui fait en sorte que ça vient un Far West ».

Certains chroniqueurs de La Presse, dont Hugo Dumas, n’ont pas aimé les commentaires d’Ariane Moffatt. Il a indiqué dans un tweet : « C’est certain que le Guardian, le New York Times ou The Atlantic ne feraient jamais ça, hein ? » parlant des fameux onglets.

Nathalie Collard, Émilie Côté et Katia Gagnon, toutes de La Presse, ont tous réagi aux propos de Moffatt.

Source : La Clique du Plateau