Après le succès-choc de la série Fugueuse ainsi que l’éclosion de la belle et talentueuse Ludivine Reding sur nos écrans, nous avons pensé demander aux vedettes de la soirée quel était le personnage qui les avait le plus bouleversés dans l’univers télévisuel lors du tapis rouge du Gala Artis, qui avait lieu au Théâtre Denise-Pelletier, le dimanche 13 mai.

Ludivine Reding — Rôle féminin dans une série dramatique saisonnière

« Pour Fugueuse, j’ai lu des livres et des témoignages de gens qui ont vécu ça. Ça me touche énormément, c’est ça que j’ai voulu démontrer à la télévision. Il y a eu le film Incendies, il y avait le personnage de Monsieur Lazhar. Sinon, Leonardo DiCaprio dans Basketball Diaries m’a bouleversé. Il y a tellement de performances d’acteurs incroyables, je pourrais en nommer 10 millions ».

Charles Lafortune — Animateur d’émissions de variétés ou de divertissement et personnalité masculine de l’année

« Je te dirais que cette année, c’était extrêmement bouleversant. Si j’en avais un autre personnage (que Ludivine) à prendre, je pense que le personnage de Macha Grenon (Nouvelle Adresse), c’était très bouleversant cette thématique du cancer qui rejoint tout le monde. Il y avait son père (Pierre Curzi), la scène où elle meure. C’était très touchant »

… sur La Voix

« Encore une fois, c’était une édition très forte. Moi, je suis vraiment très fier de la diversité qu’il avait à La Voix. C’était des gens de tous les horizons et de plein d’ethnies différentes. C’était la première fois qu’une personne de couleur remportait un concours comme celui-ci. Ça en dit beaucoup sur le Québec où qu’on est ».

Magalie Lépine-Blondeau — Rôle féminin dans une série dramatique annuelle et personnalité de l’année

« Y’en a eu tellement. On est très proche de notre télévision ici au Québec, qu’il y en a énormément. Depuis quelques années, je consomme énormément de séries qui viennent d’ailleurs. Alors, je ne saurais choisir honnêtement ».

Marc-André Grondin — Rôle masculin dans une série dramatique saisonnière

« Ah mon Dieu! Écoute, moi, c’est bizarre. J’ai l’impression que c’est loin pour moi parce que j’ai terminé de tourner depuis plus d’un an. Mais moi, c’est Robin Aubert qui m’a bouleversé cette année. Il m’a surpris avec son film Les Affamés; je joue dedans en plus. Je ne m’attendais pas à le voir aussi bon, aussi drôle, aussi touchant et avec autant de suspense et d’horreur. Il m’a surpris et il m’a touché beaucoup; j’ai passé beaucoup de temps avec lui. Je pense que c’est lui qui m’a surpris le plus dans le monde télévisuel ».

Sarah-Jeanne Labrosse — Artiste d’émission jeunesse

« C’est une bonne question, c’est tellement large. Je vais y aller récent, car c’est ça qui me vient, Reese Witherspoon dans Big Little Lies. Je l’ai trouvée forte et brillante ».

Pierre Bruneau — Animateur de bulletin de nouvelles

« D’ailleurs, je pense que je lui ai dit à Ludivine que son personnage était incroyable. J’aime beaucoup aussi Les pays d’en haut, j’aime beaucoup Donalda (Sarah-Jeanne Labrosse). Parce que je trouve que ses deux histoires sont sincères et elles nous ont amenés ailleurs. La télévision raconte des histoires et eux les jouent. De la fiction en puisant dans la réalité malheureusement pour Fugueuse ».

Gino Chouinard — Animateur d’émissions de service

« C’est elle (Ludivine) qui m’a bouleversée, je l’ai interviewé souvent. C’est moi qui lui ai appris qu’elle était nommée dans la catégorie. Elle pleurait, elle était heureuse. Ça m’a vraiment touché de lui apprendre ça ».

Julie Bélanger — Nominée — Animatrice de magazines culturels et talk-shows

 « Tu viens de me parler de Fugueuse, c’est sûr que le personnage de Ludivine m’a beaucoup touché. J’adore Ludivine en tant que personne, je trouve que c’est une petite femme extraordinaire et elle est remplie de talent ».

Pascal Morrisette — Nominé – Artiste d’émission jeunesse

« Je ne peux pas et je ne sais pas, c’est une bonne question. Il y en a trop! J’ai bien aimé 19-2, la performance de Réal Bossé et Claude Legault. Je vais dire Jack Bauer dans 24. C’est parce qu’il vit tellement d’affaires en 24 heures, il n’a même pas le temps d’aller aux toilettes ».

… sur sa première nomination

« Je me sens comme quand on fait éclater un canon de confettis. C’est vraiment juste plein de bonheur, je veux juste profiter de ma soirée avec plein d’amis. Évidemment, je pense à ma gang de Cochon dingue qui est dans mon cœur. C’est quand même grandiose, je me rappelle quand j’étais ti-cul et que je regardais les Métrostar, et là, je suis là, alors c’est bien spécial ».

José Gaudet — Tapis rouge

Sa femme : « Te connaissant, il y a eu La Vie, La Vie, sauf que c’était l’ensemble de la série. Guy Nadon qui jouait dans Aveux, ça t’a vraiment capoté ».

José : « En fait, Guy Nadon je capote. No matter what! Je sais que je recule dans les séries, mais quand même je te dirais Guy Nadon pour l’ensemble de son œuvre. C’est quelqu’un qui pourrait te faire sa liste d’épicerie et il va te donner des frissons. J’adore Guy Nadon, je suis un fan fini et je le trouve hallucinant. Je te dis ça, mais il y en a tellement d’autres des acteurs incroyables au Québec. Je vois Ludivine qui s’en vient, elle nous a cognés et elle nous a fait mal. Je n’ai pas été capable de finir la série, c’était trop. Les deux derniers épisodes, je n’ai pas été capable de les regarder. J’ai une jeune fille de 14 ans, c’était comme trop et je ne voulais pas en savoir plus ».

Photo de la salle de presse : Benoit Z. Leroux