On vous parlait d’une entrevue donnée ce matin au Journal de Montréal où l’animatrice de Studio G, Maripier Morin, parlait de son « obsession » du corps parfait.

Durant l’entrevue, la femme de 33 ans a évoqué sa dernière séance de photos pour Blush où elle se trouvait « dégueu ». « […] je ne m’étais pas entraînée et j’ai commencé mes règles, le matin même… J’étais gonflée de partout ! Je me suis dit : oh, mon Dieu, je suis dégueu ! » Mais maintenant, la jeune femme confie qu’elle n’est « plus dégueulasse ».

Voilà que l’animateur de QUB Radio, Benoit Dutrizac, n’a pas vraiment aimé que l’ancienne candidate d’Occupation Double se qualifie de « dégueu ». « De dire, je suis dégueu parce que t’es gonflée, parce que t’as un peu trop de poids. C’est quoi le message que t’envoies aux adolescentes ? C’est tellement malhabile, c’est tellement maladroit », a-t-il souligné.

Il a rappelé que, contrairement à l’ancienne beauté du Banquier, plusieurs femmes n’ont pas le temps de s’entraîner. Il s’est questionné sur le message envoyé par la vedette québécoise. « Il y a des femmes qui ont un surpoids. Et quand une femme comme Maripier Morin dit “Je me sens dégueu”, c’est quoi le message qu’elle envoie aux femmes qui n’ont pas le temps de s’entraîner, qui ont une vraie vie, qui ont est enfants ? »

Même si l’animateur est conscient qu’il travaille pour la même entreprise que Maripier, il ne pouvait passer cela sous silence. « Je le sais que je suis à Québecor. Je le sais ce que je fais. Mais ça, pour le bien commun, pour l’information publique, pour les femmes et les filles qui vont lire l’article, c’est blessant. C’est insultant. »

Il a suggéré à Maripier de « sortir de son nombril de vedette qui pense que » prendre quelques livres met un terme à sa carrière « Ben non, t’as d’autres talents que ton tour de taille. C’est un modèle pour les jeunes femmes, Maripier Morin. Il faut qu’elle sorte et qu’elle corrige ça. »

Pour écouter, c’est ici