La blogueuse Bianca Longpré, la conjointe de l’humoriste François Massicotte, est toujours aussi populaire avec son projet de Mère ordinaire. Ce samedi, la femme d’affaires a crié au plagiat contre une entreprise québécoise.

Dans une publication partagée sur son compte Facebook, publication qui a été supprimée depuis, Longpré a accusé la compagnie Souris Mini de s’être un peu trop inspirée de son chandail « SUPERMAMAN, superfatiguée surperheureuse ».

« Vous savez, ma petite entreprise en ligne, je la tiens à bout de bras. Ma mère et moi travaillons aux envois, mon chum au bureau pour les comptes et un employé, Gabriel, nous aide avec tout. C’est devenu un petit truc familial. Ce matin j’apprends que Souris Mini vend un chandail sensiblement comme mon meilleur vendeur : SUPERMAMAN superfatiguée superheureuse. Pas juste Supermaman. Ça, c’est normal de l’utiliser. Là, vous allez me dire que ce n’est pas exactement pareil. Y’a PLEIN de “Super maman”, c’est correct, mais là, écoutez, quand on prend les MÊMES MOTS, qu’on enlève une lettre ici et là… pour moi, c’est pareil », peut-on lire dans sa publication.

Cette dernière a expliqué qu’il s’agissait simplement d’une question de respect et que Souris Mini n’en avait pas et qu’elle n’avait aucune imagination. La femme d’affaires a énoncé que voir une entreprise qui « copie ou s’inspire beaucoup de petits entrepreneurs » lui donnait « mal au cœur ».

 « Les gens ont le droit de s’inspirer des autres en changeant quelques détails. Mais ça fait chier. Moi je fais un gros finger à toutes les GROSSES entreprises qui copient les petites. C’est ça le but du message. Passer un message clair […] : “TROUVEZ-VOUS DONC DU CONTENU PAR VOUS-MÊMES !” », a-t-elle enchaîné.

Voici son message au complet :

 

 CRÉDIT : FACEBOOK DE BIANCA LONGPRÉ (SOURCE : LA CLIQUE DU PLATEAU)