Après avoir expliqué pourquoi on ne la verrait jamais au gala des Olivier, celle qu’on surnomme la « Mère ordinaire » a envoyé une solide claque dans face à Mike Ward sur les réseaux sociaux.

Dans une longue story d’Instagram, Longpré a expliqué que « dénigrer un enfant publiquement, c’était non ». Elle a mentionné qu’il n’était pas plus acceptable de dénigrer quelqu’un sur son orientation sexuelle, sur la couleur de sa peau et sur sa religion. « Asti de tapette juive, c’est NON. Des jokes de crisses de musulmanes voilées non plus », a-t-elle ajouté.

Dans ces dernières stories, elle a parlé de son fils qui aime s’habiller en robe et porter du maquillage. « Si Mike Ward, ou n’importe quel humoriste, disait quelque chose du genre [de le traiter de fif en robe] d’un de mes enfants, l’intimidait publiquement, c’est lui qui devrait me poursuivre après ».

Voici les stories au complet :

STORY INSTAGRAM DE BIANCA LONGPRÉ (SOURCE : MONDE DE STAR)
STORY INSTAGRAM DE BIANCA LONGPRÉ (SOURCE : MONDE DE STAR)
STORY INSTAGRAM DE BIANCA LONGPRÉ (SOURCE : MONDE DE STAR)
STORY INSTAGRAM DE BIANCA LONGPRÉ (SOURCE : MONDE DE STAR)
STORY INSTAGRAM DE BIANCA LONGPRÉ (SOURCE : MONDE DE STAR)
STORY INSTAGRAM DE BIANCA LONGPRÉ (SOURCE : MONDE DE STAR)
STORY INSTAGRAM DE BIANCA LONGPRÉ (SOURCE : MONDE DE STAR)
STORY INSTAGRAM DE BIANCA LONGPRÉ (SOURCE : MONDE DE STAR)
STORY INSTAGRAM DE BIANCA LONGPRÉ (SOURCE : MONDE DE STAR)
STORY INSTAGRAM DE BIANCA LONGPRÉ (SOURCE : MONDE DE STAR)
STORY INSTAGRAM DE BIANCA LONGPRÉ (SOURCE : MONDE DE STAR)
STORY INSTAGRAM DE BIANCA LONGPRÉ (SOURCE : MONDE DE STAR)