La chanteuse Marie-Chantal Toupin a décidé de trainer devant les tribunaux Bell Média et Production Entourage pour une somme de 300 000 dollars selon Le Journal de Montréal.

D’après les informations du quotidien montréalais, l’interprète de Maudit bordel réclame ce montant « en raison de la diffusion […] d’allégations fausses et hautement diffamatoires» touchant sa réputation, peut-on lire dans la mise en demeure.

En effet, on se rappelle que l’artiste de 49 ans avait été dénoncée pour ses propos racistes et homophobes entre autres envers Varda Étienne. Cette dernière est d’ailleurs revenue sur la querelle qui a fait tant jaser.

Le Journal de Montréal affirme que, selon la mise en demeure, « le diffuseur lui aurait confirmé par écrit qu’il n’existerait aucun enregistrement audio et vidéo qui permettrait de confirmer qu’elle a bel et bien tenu des propos racistes et homophobes ».

On indique également qu’il s’agit de « fausses informations » dans le seul but de faire augmenter les cotes d’écoute et que tout le brouhaha médiatique a fait perdre des contrats à la principale intéressée, dont un à la station de radio CSJM.