À la fin du premier concert virtuel en direct d’une salle de spectacle gracieuseté de Rick Pagano et evenko, une admiratrice s’est exclamée ainsi sur le clavardage. Bien que l’ancien chanteur de Final State avait le trac de jouer dans une salle vide, mais plutôt devant environ 427 spectateurs en ligne, les fans étaient aux anges et le nombre de cœurs dans le clavardage montaient presqu’aussi vite que le nombre de nouveaux cas de coronavirus au Québec.

Voici quelques faits dignes de mention. Mais avant ; si j’ai décidé d’écrire ce genre d’article, c’est que j’ai pris la décision d’analyser la prestation avec une approche différente de ce que je présumais que les autres médias allaient écrire. Si vous préférez un compte-rendu classique, vous avez surement eu le temps d’en lire un avant. 😉

Durant que Rick Pagano chantait Tiens ma main jusqu’à ma mort (une pièce qu’il avait offerte à Marc Dupré pour son récent album), il a chanté un couplet en anglais comme il l’avait initialement écrite dans cette langue (intitulée Dancing on the moon). Toutefois, ce n’est pas la première fois puisqu’une demoiselle a mentionné chanter autant la version francophone qu’anglophone.

Lors de sa première montréalaise en novembre dernier, il avait eu quelques difficultés avec les paroles de Someone You Loved. S’il n’a pas livré le succès de Lewis Capaldi vendredi soir, l’obstacle qui s’est retrouvé sur la route se surnommait Nirvana avec la chanson Heart Shaped Box. Après son erreur, il s’est excusé à maintes reprises en avouant qu’il avait le trac. Si la majorité des gens envoyaient des messages d’amour en disant qu’il n’avait pas à se sentir désolé, une demoiselle a demandé au chanteur de refaire cette chanson, ultérieurement, puisque celle-ci avait conquis son cœur.

Quand j’ai vu la setlist, je me suis dit que les fans allaient être agréablement surpris des invités spéciaux puisque Jessy Mercier et Clara Tetu allaient se succéder au côté de la tête d’affiche. Pour une internaute, le show commençait réellement quand le guitariste est monté sur la scène. Pour une autre, la participante de La Voix avait une « voix d’or » en interprétant La vie en rose, Fous n’importe où et Creep en compagnie de Pagano.

CRÉDIT PHOTO : ALEXANDRE CHARRON

Après avoir fini sa prestation, l’auteur-compositeur-interprète a quitté … afin de mieux revenir. Petit problème, le compteur (du nombre de participants) a eu le temps de chuter de moitié. Dans le cadre de ce rappel encore plus intime, il a offert une réinterprétation de La bartendresse (de Éric Lapointe). On pouvait même entendre les fans du célèbre rockeur chanter jusqu’à notre salon.

Pour un chanteur habitué de se fondre dans la foule, il avait toute une mission sur les épaules puisqu’il ne pouvait pas créer un sentiment de proximité avec ses fans. Même s’il n’a pas interagi beaucoup avec ses fans, ceux-ci étaient comblés en clamant que c’était leur 10$ le mieux investi. J’avoue que c’était une soirée pas mal divertissante ! Pour conclure sur une note d’humour, une certaine demoiselle a dit que c’est impossible de « cloner » Rick Pagano. 😉

Vidéoclip de son récent extrait « Clone »

Liste de chansons

  1. Break
  2. She Will Be Loved (de Maroon 5)
  3. Changes (de Final State)
  4. WAYN (de Final State)
  5. Clone
  6. TDHD
  7. Tiens ma main jusqu’à la mort (de Marc Dupré)
  8. Somewhere Only We Know (de Keane)
  9. Sign of the Times (de Harry Styles)
  10. Rêver Mieux (de Daniel Bélanger)
  11. Get Stoned
  12. Donald’s Redemption
  13. Outcast
  14. Heart Shaped Box (de Nirvana)
  15. Sweat
  16. Slow Dancing in the Dark
  17. La Vie en Rose
  18. Fous n’importe où (de Daniel Bélanger)
  19. Creep (de Radiohead)
  20. ** Devils
  21. ** La bartendresse (de Éric Lapointe)