L’animateur de télévision Charles Lafortune était de passage, hier, dans le studio de Bonsoir Bonsoir, animée par Jean-Philippe Wauthier. Sans grande surprise, celui qui animera le gala Artis avec Guy Jodoin a été questionné sur le retour dans la sphère médiatique de Maripier Morin.

Il faut dire que l’ex-star du Banquier fait jaser depuis son apparition publique dimanche à Tout le monde en parle et aux nouvelles allégations révélées dans La Presse, samedi.

Comme on apprenait en décembre dernier, Maripier Morin sera de retour dans la suite de La Faille qui sera présenté à TVA. Et Charles Lafortune, qui produit la série, a voulu « donner une deuxième chance » à l’ancienne participante d’Occupation Double.

Avec les nouvelles allégations lancées par La Presse, celui qu’on a pu voir jouer dans Watatatow a déclaré que son opinion sur les victimes restait la même et qu’il ne cautionnait pas les gestes posés par Maripier Morin. L’ancien animateur de La Voix a toutefois affirmé qu’il avait demandé à la comédienne si « elle était prête à changer, si elle était prête à devenir abstinente, si elle était prête à faire amende honorable auprès de ses victimes, envers qui elle a eu des gestes et tenu des propos extrêmement déplacés ».

Il a expliqué à Jean-Philippe Wauthier qu’il a perçu en la jeune femme une personne qui était repentante, en plus qu’elle a mentionné à Tout le monde en parle qu’elle avait honte de ce qu’elle avait fait. « Mais oui j’ai fait le pari de donner une deuxième chance pour qu’elle se réhabilite. Il y a des gens qui n’ont jamais reconnu des torts et qui sont un peu passés entre la peinture et le mur. Elle a reconnu ses torts et c’est un processus dans son cas », a-t-il ajouté.

Charles Lafortune a insisté sur le fait que si la démarche de Maripier Morin n’avait pas été authentique, il ne lui aurait jamais donné une seconde chance. Il a rappelé qu’il avait une « véritable empathie » pour la chanteuse Safia Nolin, surtout avec ce qu’elle a vécu à la suite de sa dénonciation.