Le comédien Claude Legault était dans les studios des Échangistes hier soir. Il a discuté inévitablement de Laurent, son personnage de père autoritaire dans Fugueuse.

Legault a avoué qu’il n’était pas très au courant du succès de Fugueuse, lui qui ne lit que rarement les journaux ou les sites web. « Je ne lis pas beaucoup les blogues ou les journaux, ce qui est une bonne chose. Je les lisais beaucoup avant et je me suis rendu compte que pour ma santé mentale c’était une bonne chose de ne pas les lire ».

Mais il avoue qu’il se doutait que la série obtenait un succès populaire ; il en entendait parler. « Je l’ai remarqué moi-même quand j’ai commencé à sortir de chez nous. J’ai fait : “ ah ok, ça marche cette affaire-là ” », a-t-il précisé.

Le comédien de 19-2 a également abordé la question de la prostitution juvénile, thématique de Fugueuse. Claude Legault a expliqué que pour les tournages de 19-2, lui et Réal Bossé avaient effectué beaucoup de patrouilles avec des policiers.

« On les a rencontrés dans toutes sortes de situations et on a entendu toutes sortes d’affaires. On savait que ce phénomène-là existait, mais je ne savais pas que c’était à ce point-là », a-t-il confié à Pénélope McQuade.

Il espère que la série Fugueuse va aider le système de justice à être plus fort et mieux outillé. Il a été abasourdi d’apprendre que certains revendeurs de drogues se tournent vers la prostitution, car c’est « plus payant ». « Les sanctions sont moins raides s’ils se font pogner. Ça te donne-tu une idée ? »

Crédit photo :  © Ici Radio-Canada Télé