La hache de guerre est déterrée entre le frère d’André « Dédé » Fortin et deux anciens membres des Colocs. Le litige, qui devrait atterrir à la Cour supérieure, concerne l’utilisation du nom du groupe.

Ce différend n’est pas vraiment nouveau. Les deux parties concernées se sont souvent rencontrées au sujet de l’utilisation du nom de la formation. La saga s’était conclue par une entente hors cours pour que Michael Sawatzky, ancien guitariste de la formation, puisse utiliser, selon certaines conditions, le terme « Les Colocs ».

Mais voilà que le frère d’André « Dédé » Fortin, Réal Fortin, reproche à Michael Sawatzky et au tromboniste Benoît Gagné de ne pas respecter les conditions prévues. Il faut dire que les deux musiciens sont maintenant producteurs de spectacles. Selon Réal Fortin, la licence n’est plus valide depuis 2011 et les deux artistes auraient donné quelques spectacles entre 2014 et 2019.

Dans un entretien accordé au HuffPost Québec, le principal intéressé a indiqué que Réal Fortin est un harceleur et un profiteur. « Il harcèle tout le monde qui faisait partie des Colocs. […] Quand il a vu qu’il pouvait faire de l’argent avec ça, il est allé chercher les droits d’auteurs », a-t-il mentionné au HuffPost Québec.

Source : HuffPost Québec
Photo : capture d’écran