Il y a quelques jours, le New York Times faisait état d’une statistique surprenante. Au cours des 6 dernières cérémonies, les femmes ne constituaient que 9 %.

Le patron des Grammy, Neil Portnow, a discuté avec la presse de la faible présence des femmes dans les mises en nomination et les gagnantes. Dans un entretien, il a indiqué que celles-ci devaient « se donner davantage » si elles voulaient faire partie de cette industrie.

Voici ce qu’il avait à dire : « Ça commence avec les femmes qui ont de la créativité dans leur cœur et leur âme, qui veulent être musiciennes, ingénieures ou productrices, qui veulent faire partie de l’industrie à un niveau exécutif… Les femmes doivent élever le niveau d’un cran, je crois qu’elles seraient les bienvenues. »

Le commentaire du président a semé la controverse et la chanteuse P! nk lui a fait ravaler ses paroles.

Voici la traduction du message qu’elle a publié sur son compte Twitter :

« Les femmes dans le milieu de la musique n’ont pas besoin d’élever le niveau. Les femmes le font depuis la nuit des temps. En avançant, et aussi en restant à l’écart. Les femmes ont possédé la musique cette année. Elles ont été extraordinaires. Et chaque année avant ça. Quand nous célébrons et honorons le talent et les accomplissements des femmes, combien de femmes élèvent le niveau chaque année, et ce contre toute attente, nous montrons à la prochaine génération de femmes, de filles, de garçons et d’hommes ce à quoi ressemblent l’égalité et la justice. »