La vraie nature est l’émission parfaite pour permettre aux personnalités publiques de se laisser aller aux confidences. Et encore une fois, ç’a été le cas.

Debbie Lynch-White a parlé avec franchise d’une période très émouvante et éprouvante pour elle : la maladie qui a emporté son père en 2011.

En effet, la comédienne a expliqué que son père était atteint de sclérose en plaques et que cette épreuve a été bouleversante. « En deux ans, il ne conduisait plus, il était en fauteuil, aux couches, tout ça », a-t-elle indiqué.

Elle a raconté que ses parents s’étaient séparés et qu’elle était la seule enfant du couple. Dès l’adolescence, Lynch-White s’occupait de son père malade après les cours. « Je me disais “Si je n’y vais pas, il ne mangera pas.” »

Dans une entrevue accordée au 7 Jours l’an passé, elle avoué : « la maladie m’a aidée à relativiser bien des choses et m’a permis d’apprécier les petits détails ».

Celle qui jouera le rôle principal dans le film La Bolduc a également eu droit à des menaces de mort pour son personnage de Nancy Prévost dans Unité 9.