Après s’être rendue en demi-finale de La Voix V, Désirée présentera son tout premier album intitulé Madeleine le vendredi 19 avril. Celle qui s’était inclinée devant Ludovick Bourgeois en finale de l’équipe d’Éric Lapointe en 2017 a effectué le lancement de son bébé le lundi 15 avril à l’Idole.

Si l’on peut penser que l’attente a paru interminable pour ses admirateurs qui l’ont découvert à l’hiver 2017, Désirée a pris le temps de savoir ce qu’elle voulait faire avant de sortir son premier disque : « Je ne faisais pas ça avant, j’étais intervenante. Alors, cela a changé du tout au tout. Durant un an et demi, j’ai écrit les paroles et composé la musique. J’ai travaillé sur les arrangements avec Gautier Marinof ».

Madeleine est le nom de son premier album, mais aussi le nom de sa défunte arrière-grand-mère : « Elle représente une personne importante, c’est comme un peu une mère pour moi. J’ai pensé que ça serait un bel hommage à y faire vu qu’elle m’a élevé. C’est un thème qui revient, mais ce n’est pas le thème de l’album ».

Questionnée sur ses influences musicales, elle a confié que d’écouter des artistes comme Richard Desjardins l’ont influencée à écrire en français : « C’était beau et ça donnait quelque chose de magnifique. Ils m’ont aussi fait croire que je pouvais écrire juste en français parce que je trouve que c’est une belle langue. Toutefois, je ne pense pas qu’il a un artiste en particulier qui m’a influencé. Je pense que c’est plus la musique que j’écoute en général ».

Si vous avez manqué son lancement, vous serez heureux d’apprendre que Désirée effectuera sa rentrée montréalaise le 10 octobre prochain au Club Soda : « Je me sens vraiment bien d’aller jouer dans cette salle. Je pense qu’on sera amplement prêt, j’ai hâte de donner un gros spectacle qui rendra hommage à l’album. » Comme elle n’avait présenté aucun spectacle d’envergure avant d’embarquer dans l’aventure de La Voix, elle reconnait avoir présenté quelques spectacles en région afin de pouvoir se pratiquer.

Dans tout son processus d’écriture et de composition, ses meilleurs moments étaient d’être en studio avec son réalisateur Gautier Marinof : « C’était cool, personnel et familial. J’y allais quand j’avais une chanson de prête. Bref, sans aucun stress ».