L’affaire « Kariane Bourassa » fait couler beaucoup d’encre depuis quelques jours. Il faut dire que la journaliste de TVA a dénoncé vivement le comportement de deux individus qui lui ont fait une accolade sans sa permission.

Dans une entrevue accordée au Journal de Québec, une des deux personnes qui est entrée dans la bulle de la journaliste, Jean-François Mongrain, s’est excusée et a admis que son geste était déplacé. Il a toutefois été surpris de voir que cette « accolade de fraternité » allait prendre autant d’ampleur.

« Je n’étais pas là pour la narguer, c’était un geste de fraternité. Je ne voulais pas que ça fâche. Ç’a fâché, je me suis excusé, j’ai assumé », a-t-il indiqué au quotidien montréalais. Il a assuré ne vouloir brimer personne.

Il a ajouté : « Avec les dénonciations, on s’entend pour dire que ce qui aurait été banal avant, maintenant, c’est non, on est rendu fragile sur ça, ce n’est pas juste la COVID ».

Rappelons que le diffuseur avait dénoncé les gestes commis à l’égard de la journaliste.