Depuis quelques jours, plusieurs vedettes québécoises ont dénoncé le manque de personnes de couleur dans les lauréats du gala Artis. On peut penser à Sugar Sammy ou Herby Moreau. Voilà que ce dernier a eu un échange corsé, mais courtois, sur la question avec Véronique Cloutier.

La discussion est partie d’une publication Instagram faite par la comédienne Debbie Lynch-White. L’ancienne VJ de Musique Plus a répondu en disant qu’elle « observe un réel désir de changer les choses dans le milieu ». Mais elle a avoué par la même occasion qu’il y avait beaucoup à faire.

Elle a ajouté : « Mais bâtir des carrières solides et des “vedettes populaires” (parce que c’est de popularité dont il s’agit au Artis), ça se fait sur plusieurs années. L’inclusion, je la vois beaucoup plus maintenant : en pub, en chroniqueurs, en figuration, en deuxièmes rôles. Dire haut et fort que nous sommes solidaires continue d’aider les noirs et les gens de couleur à gravir les marches, plus vite encore espérons-le ».

C’est alors que Herby Moreau a expliqué que les propos de Véronique Cloutier étaient « hors sujet ». Il a indiqué que « le problème était beaucoup plus profond que cela », rappelant que Artis était seulement un gala pour promouvoir les artistes de TVA. Moreau a également dénoncé le fait qu’on voyait surtout les mêmes vedettes québécoises dans les catégories et que c’était voulu d’une certaine façon.

« Ce gala est toujours pareil ça le sera encore et encore dans 10 ans comme ce l’était il y a 15 ans lorsque j’ai participé à la création du tapis rouge et des coulisses du Gala Artis. J’étais le producteur au contenu de ces deux émissions périphériques au Gala. J’ai vu des choses, j’ai entendu des choses et c’est là que j’ai commencé à comprendre que les choses n’allaient jamais changer », a-t-il écrit.

L’animatrice de 1res fois est revenue à la charge en déplorant « le manque de diversité dans les rôles de premier plan en général dans l’industrie ». « Mon point est que les personnalités noires et de couleur devront avoir plus de rôles de premier plan pour avoir une vraie chance d’être nommées dans un concours de popularité. C’est ça qu’on doit dénoncer et surtout mettre en lumière », a-t-elle mentionné.

Voici la discussion complète entre le deux :

 

CRÉDIT : INSTAGRAM ( SOURCE : LA CLIQUE DU PLATEAU)