Bien que pour certains l’histoire de Nancy Riopelle, la mère de la fille happée accidentellement par Bruno Gagné, semble interminable, les internautes avaient eu une petite pause.

NE PAS LIRE SI VOUS N’AVEZ PAS ENCORE VU L’ÉPISODE DE LUNDI. Voilà que la mère éplorée est revenue dans le décor lundi, noyant toujours solidement sa peine dans l’alcool et la cigarette. Hier, on a encore ressenti que Nancy Riopelle n’avait pas fait complètement son deuil et qu’elle était toujours dans une espèce de frustration.

À la fin de l’épisode, les téléspectateurs ont pu voir toutefois une Nancy Riopelle différente à ce à quoi on s’attendait. La femme meurtrie par la perte de sa fille s’est totalement libérée lorsque Dubeau l’a appelée.

Elle lui a dit avec beaucoup de rage : « Écoute-moi ben mon pourri, je veux pus jamais que tu m’appelles, c’tu clair ? Parce que j’t’haïs mon câlisse, comme j’ai jamais haï quelqu’un dans ma vie ! Pis toute ça c’est de ta faute, mon osti de violeur de femmes, de psychopathe de fou à lier, de maniaque ! Faque appelle-moi pus mon tabarnak ! »

Les commentaires sur les réseaux sociaux ne se sont pas fait attendre. Plusieurs se sont demandé si elle ne venait pas de se réveiller et de comprendre que Dubeau était la cause de son malheur.

Les internautes ont souligné, avec raison, le grand talent de la comédienne.