Dimanche dernier, Marc Dupré a choisi de mettre ses deux « fofolles » qui aiment la musique en compétition pour interpréter Dance Monkey (de Tones and I). D’un côté, on avait l’envoûtante Clara Tetu. De l’autre, le serpent gentil incarné par Karolane Brisson. 

Quand Clara Tetu a rencontré Karolane pour la première fois, elle a trouvé que la combinaison de leurs deux personnalités permettraient de former un duo dynamique et enjoué : « Quand j’ai rencontré Karo, j’ai trouvé qu’on était un super match parce qu’on est deux personnes super dynamiques avec le même état d’esprit. Je pense que ça l’a été à la hauteur de mes attentes par rapport au duo qu’on a eu. Dès que tu rencontres Karo, c’est tellement une personne investie et remplie d’énergie. Elle l’est réellement, ce n’est pas juste de premières allures. Elle a tellement d’énergie cette fille-là, j’étais contente d’être matchée avec elle. »

« Autant on a des voix qui se ressemblent, autant on a des voix différentes. Sur le coup, je me suis demandé ce qu’on allait faire avec ça », s’est exclamée Karolane Brisson d’entrée de jeu.

Même si Clara Tetu préférait être matchée à un gars pour son duel, elle est plus que fière d’avoir livré la marchandise avec Karolane : « Je trouve que c’est vraiment beau un duo gars et fille pour les voix. Ça fait des duos plus complets, il y a plus de possibilités dans les harmonies. Finalement, on a tellement des voix différentes. On s’est bien complété et on a pas tant chanté ensemble, c’était plus chacune nos parties chacun de notre bord. Ça fait en sorte qu’on a eu un duo super plaisant. »

Quand elle chantait seule ses parties, Karolane trouvait que sa performance était plus naturelle : « Quand on chantait ensemble, je devais m’adapter. Quand je chantais tout seul, je pouvais y aller comme je le voulais. »

La chanson sélectionnée par Marc Dupré

Celle qui a réagit fortement à l’annonce, c’était Clara qui ne cachait pas sa joie d’avoir la chance d’interpréter Dance Monkey de Tones and I sur le plateau de La Voix : « Quand on a eu notre chanson, je m’étais dit que ça allait être le fun parce qu’on va pouvoir la modifier et on va pouvoir la rendre un peu plus acoustique et descendre le rythme de la chanson. Finalement, on l’a gardé assez similaire à la chanson originale et je trouve ça correct. C’est sûr que si je la fais en spectacle, j’aimerais descendre le tempo de la chanson. J’aime le résultat parce que ça été un plus grand défi pour moi de la faire à cette vitesse-là et avec cet instrumental-là. C’est une chanson qu’on entend tellement à la radio, je trouve que c’est tellement important qu’elle ne soit pas identique à ce qu’on entend. Ce n’est pas qu’on est tanné de l’entendre, mais ça fait longtemps qu’elle est dans les radios et qu’elle tourne. »

La force de leur duel

Selon Karolane, c’est leur énergie et leur complicité qui ont été la clé du succès de leur duel. Peu importe qui allait gagner, celle qui s’avouera vaincue serait contente pour l’autre. Si Clara a répondu aussi la complicité, elle a fait un peu trop d’introspection au passage : « Dans la première entrevue, on a parlé du fait que j’étais peut-être moins à l’aise sur scène. En regardant mon audition et mon duel, je vois une énorme différence dans mon aise. Je pense que Karo était super à l’aise lors de son audition, mais là encore plus. On voulait avoir du plaisir et ne pas vraiment penser à notre performance en soi. »

Le serpent gentil

Quand Pierre Lapointe a utilisé l’expression « serpent gentil » pour qualifier ce qu’il venait de voir de la performance de Karolane, on savait que ça avait fait bien rire la principale intéressée. Toutefois, elle avoue avoir été marquée par son message : « Le commentaire de Pierre Lapointe, je l’ai beaucoup aimé. De savoir que j’étais son coup de cœur sur cette chanson-là, ça m’a flatté, ça m’a fait du bien et j’ai vraiment aimé ce moment-là. »

Le pincement au cœur

Même si elle ne s’attendait pas à gagner nécessairement, Karolane avoue avoir eu un pincement au cœur au moment que Marc Dupré a annoncé que Clara avait un laissez-passer pour la prochaine étape : « De sentir que ton aventure se termine, ça fait un pincement au cœur. J’étais super contente pour elle. En même temps, j’étais super déçue que mon aventure se termine-là. »

Comme il avait déjà eu beaucoup de personnes volées ou sauvées, Clara a avoué avoir eu peur qu’une des deux devaient « faire ses bagages » : « Ce n’était même plus dans mes options dans ma tête, alors j’étais tellement contente pour elle. Honnêtement, j’avais un sentiment qu’on allait rester les deux. Je trouve que Karo et Garou font un excellent match. Moi et Marc, ça fait un bon match aussi. Les deux coachs ont de quoi à nous apporter à chacune. »

Garou et son envie de peser sur le piton

« En réalité, je le voyais qu’il avait envie de peser pour me voler. Alors, je n’étais pas pour descendre rapidement. J’avais croisé Garou sur le plateau avant le duel, je l’avais remercié de s’être reviré à l’audition à l’aveugle et il m’a dit qu’il m’avait bien aimé. On s’était parlé comme deux minutes, je sentais qu’il y avait une bonne connexion. Il m’avait partagé qu’il aurait voulu m’avoir dans son équipe. Je suis vraiment contente d’avoir Garou comme coach, je pense qu’il va m’amener autre chose que Marc, ça va être différent », s’est exclamée Karolane.

La nouvelle protégée de Garou avoue que c’est surtout en ce qui concerne le style musical qu’elle se sentira plus à l’aise dans l’équipe de celui-ci : « Je suis moins pop, je te dirais. Il pourrait m’aider quand je pousse mes notes à mieux contrôler et mettre plus d’émotions parce que je suis plus une chanteuse émotionnelle (ressentir de la tristesse ou de la colère) que pop/party comme Dance Monkey. »

L’aisance sur scène de Clara

Questionnée à propos de la plus grande différence entre son audition à l’aveugle et son duel, Clara Tetu nous a avoué que c’est son aisance sur scène. Elle croit aussi que les gens ont pu le remarquer aussi : « Quand je parle de ma prestation en entrevue, j’ai l’air beaucoup plus confiante de mon numéro et j’ai l’air d’avoir simplement du plaisir. Tandis qu’à mon audition à l’aveugle, j’étais beaucoup plus stressée et plus inquiète de ce qui allait arriver. »

Le souhait de Karolane

Le plus grand souhait de Karolane Brisson à la fin de son aventure de La Voix serait d’obtenir un contrat de disques afin de lui permettre de faire de la musique à temps plein et de se faire de nouveaux contacts qui l’amèneront plus loin.

« Pour un album, j’aimerais faire un mélange des chansons avec beaucoup d’émotions et d’autres que je vais plus bouger. J’aime mettre de l’énergie dans ce que je fais. Et surtout, je veux y mettre ma propre couleur afin que ce soit unique et à mon image. J’aime bien le blues et le soul, mais je suis ouverte à tous les projets. J’aimerais avoir des chansons francophones autant qu’anglophones. Avant La Voix, je n’avais jamais chanté en français et j’ai comme appris à aimer chanter dans cette langue depuis. »

Pour découvrir davantage Clara Tetuvoici une entrevue réalisée avec elle après son audition à l’aveugle.