Le coach de La Voix, Éric Lapointe, s’est confié au magazine Allô Vedettes au cours des derniers mois et il a avoué avoir eu peur de perdre sa voix.

« Ma voix, c’est comme ma vie. Je me sentais comme un pilote de course sans sa formule 1. Je dois reconnaître que j’ai un petit côté hypocondriaque et j’ai pensé que j’avais un cancer de la gorge. J’étais désemparé. J’ai craint le pire », a-t-il souligné.

L’artiste a admis que ce sont ces enfants qui lui ont fait réaliser que sa vie était un peu trop rock n’ roll et qu’il devait peut être se ranger, mener une vie plus calme. « C’est comme ça quand tu as des enfants », a-t-il mentionné.

Si ces enfants lui ont fait voir le bon côté des choses, sa belle Rosalie a également amené quelques changements positifs dans la vie du rockeur.

Il a avoué que la vie avec sa nouvelle flamme était simple et harmonieuse. « On n’a pas une grande différence d’âge. Elle me prend comme je suis. Elle est d’un grand soutien, et j’ai confiance en son avis et ses conseils », a-t-il ajouté.

Celui qui avait des problèmes d’alcool semble avoir mis de côté ses démons. Comme il le dit, il a tout vécu. Mais il aimerait que l’image qu’on a de lui soit celle d’une personne qui peut parler de politique, de littérature et de musique en tout genre. « Je ne suis pas juste un rockeur avec des bijoux qui sacre à toutes les deux phrases. J’ai plus de profondeur que ça ».

C’est le 10 février que le rockeur reprendra son siège à La Voix.

Source : Monde de stars, Allô Vedettes