Dans une entrevue donnée dans le second épisode du balado de QUB radio La Voix à l’aveugle et relayée par le Journal de Montréal, le rockeur Éric Lapointe a avoué avoir brassé quelques candidats au point de les faire pleurer lors de la deuxième saison de La Voix.

L’artiste de 48 ans a admis qu’il n’avait pas beaucoup de tact et que certains participants ont trouvé ces commentaires rudes. Il a toutefois décidé de dire les choses avec plus de gentillesse. « […] Mais pas moins direct, je leur dis ce que je pense », a-t-il précisé.

L’artiste a admis qu’il ne s’occupe pas beaucoup de la susceptibilité des artistes qui font partie de son équipe à La Voix. « S’ils ne sont pas capables de le prendre, qu’ils changent de job », a dit avec franchise l’interprète de Terre promise (poussée par le vent).

Parlant de cette chanson, Éric Lapointe a indiqué dans cette même entrevue qu’elle a failli ne voir jamais le jour. En effet, ce futur succès, qu’il a écrit très jeune, dormait dans ses tiroirs. « Je n’osais pas la présenter, parce que je pensais qu’elle n’avait pas d’avenir. Et quand je la lui ai présentée [au réalisateur Aldo Nova], il m’a dit : “Celle-là est dessus” », a-t-il confié.

Source : Journal de Montréal