Cet hiver, c’est le dernier tour de piste d’Unité 9 sur ICI Télé. Qu’est-ce que l’avenir réservera pour Marie Lamontagne et Jeanne Biron ? Lors du visionnement de presse du 7 janvier, nous avons réalisé des entrevues avec Guylaine Tremblay, Eve Landry, Émilie Bibeau et Mathieu Baron.

Guylaine Tremblay (Marie Lamontagne)

CRÉDIT PHOTO : FRÉDÉRIC LEBEUF ( SOURCE : CELLULAIRE)

Comment te sens-tu à l’aube de la fin de l’aventure ?

Je peux te dire que les gens ne seront pas déçus des 12 dernières émissions, il se passera des choses assez exceptionnelles. Danielle Trottier va dénouer bien des nœuds.

Le grand secret sera enfin dévoilé lors de cette ultime saison…

Danielle jugeait que tant que Marie ne verrait pas un aspect positif à le dire à sa fille, elle ne le dirait pas parce qu’elle voulait voir son bonheur avant tout. Il se passera des choses qui l’inciteront à le révéler, mais là il faut écouter l’émission.

Quels ont été tes moments marquants ?

Mes premières scènes, je ne les oublierai jamais. La première fois que j’ai embarqué dans le fourgon qui m’amenait en prison, que j’ai été en salle d’isolement ainsi que la fouille à nu. C’était incroyable ce qu’on a vécu, c’était la première fois que le public et moi on vivait une telle chose semblable.

Quel a été l’impact d’Unité 9 dans le domaine télévisuel ?

De montrer ces femmes-là, ç’a brisé beaucoup de préjugés sur la criminalité féminine parce que les gens se sont attachés à la personne avant de connaître son crime. C’est la force de Danielle Trottier ; on connaissait le crime bien après, ça forçait à aller plus loin et à s’attacher aux femmes.

*** On pourra voir Guylaine Tremblay dans la tournée de théâtre Enfant insignifiant qui se promènera au Québec jusqu’en avril. Pour la télévision, il n’y a encore rien d’officiel pour l’instant !

Eve Landry (Jeanne Biron)

CRÉDIT PHOTO : FRÉDÉRIC LEBEUF ( SOURCE : CELLULAIRE)

Comment te sens-tu à l’aube de la fin de l’aventure ?

C’est vraiment touchant de voir les journalistes et les dernières images tranquillement. J’aime la fin de projets, ça permet d’autres choses et d’avancer. Au fur et à mesure, je réalise son impact et j’en suis reconnaissante. Si je n’avais pas eu Unité 9 dans ma vie, je ne serais pas établie de cette façon.

Ça m’a apporté énormément au niveau de la confiance et de l’estime de soi. J’ai eu mes deux enfants sur ce show-là. En même temps, j’ai beaucoup changé. C’est fou l’impact que ça eut.

Est-ce que tu voudrais me parler de l’importance de ton rôle dans ta carrière ?

Fabienne Larouche m’avait prévenu en me disant : « Je t’avertis, ça va frapper fort ; prépare-toi ! » Le public s’est rapidement attaché à Jeanne. Il n’y a jamais personne qui m’a haï comme Boule de quilles (Kathleen Fortin) et même Debbie Lynch-White au départ. Rapidement, le public a compris que Jeanne avait une faiblesse en dessous et l’a aimé autant que je l’aimais. Ce n’est pas parce qu’on est violente et agressive qu’on est que ça.

Jeanne fait ce que tu veux qu’elle fasse. En même temps, elle va te chier dans les mains et elle repartira dans ses patterns. C’est comme dans la vraie vie : quand tu essaies d’aider quelqu’un, il y a des rechutes et tu dois l’accepter. Il y a beaucoup de gens qui se sont reconnus ou qui ont reconnu leurs proches à travers de Jeanne.

Qu’est-ce que tu peux me révéler sur ton personnage dans cette ultime saison ?

Jeanne décide de faire la paix avec son enfance. Je pense qu’elle se rend compte que si elle ne décide pas d’aider la petite fille qu’elle était, elle ne s’en sortira pas. Quand elle décide de la sortir de là et de prendre soin d’elle, elle reconnaît que la petite fille aurait dû avoir des soins et être aimée. Je pense que c’est le chemin qu’elle décide de faire. On va voir où ça l’amène, mais c’est de bon augure.

***Vous pouvez voir Eve Landry dans la série dramatique M’entends-tu ? le mercredi à 22 h sur les ondes de Télé-Québec dès le 16 janvier.

Émilie Bibeau (Lucie Lamontagne)

CRÉDIT PHOTO : FRÉDÉRIC LEBEUF ( SOURCE : CELLULAIRE)

Comment te sens-tu à l’aube de la fin de l’aventure ?

C’est sûr que je suis vraiment triste que ça finisse parce qu’on s’attache beaucoup à l’équipe. C’est dur de quitter un projet comme celui-là. Après toutes ses années, on s’attache beaucoup à son personnage et à l’histoire. Cet automne, on a tourné la grande finale avec Guylaine, Patrice L’écuyer et Danny Gilmore. Je me sens privilégiée d’être dans cette émission. En plus, j’avais joué avec Guylaine dans Annie et ses hommes, c’était une occasion de la retrouver.

Qu’est-ce que tu peux me révéler sur ton personnage dans cette ultime saison ?

Danielle Trottier a déjà annoncé que le secret sera dévoilé, ce sont des scènes très intenses et très chargées qu’on a jouées. C’est un gros cadeau d’actrice de jouer ça.

On s’en fait tellement parler dans la rue. Il n’y a pas une semaine où que je ne me fasse pas demander, c’est quand que Lucie apprendra le secret. Je sais que ça va se passer dans un contexte particulier, j’ai hâte que les téléspectateurs voient ça. À partir du quatrième épisode de la saison, je vais être présente pas mal jusqu’à la fin.

Mathieu Baron (Marco Choquette)

CRÉDIT PHOTO : FRÉDÉRIC LEBEUF ( SOURCE : CELLULAIRE)

Comment te sens-tu à l’aube de la fin de l’aventure ?

Premièrement, c’est une grande chance d’être là jusqu’à la fin. Ça l’air niaiseux, mais j’ai tourné sur la dernière scène lors de la dernière journée de tournage. C’est de la fébrilité, de l’émotion et un beau voyage d’apprentissage qui prend fin pour moi.

Qu’est-ce que tu peux me révéler sur ton personnage dans cette ultime saison ?

Je pense que Choquette d’une certaine façon deviendra plus humain. Je pense qu’il l’a toujours été, mais avant la job restait la job. Tandis que là, il y a certaines situations qui font qu’il réagira différemment.