De nouveaux noms se greffent à l’incroyable programmation du 49e Festival d’été de Québec, à quelques semaines de l’événement de l’été dans la capitale nationale. Une vingtaine d’artistes s’ajoutent sur l’ensemble des scènes extérieures ainsi qu’en salles. 

« Des formations de haut calibre viennent compléter l’horaire de ces 11 jours de musique, notamment Hedley, une valeur sûre de la scène musicale canadienne, actuellement en tournée internationale et que nous sommes très heureux d’accueillir pour la première fois au Festival », indique Louis Bellavance, directeur de la programmation. La scène Bell accueillera ainsi le groupe britanno-colombien en ouverture de la soirée carte blanche de Cœur de pirate.

La programmation de l’ElectroFEQ sur les plaines d’Abraham est également finale et fait place aux jeunes en forte progression dans le milieu de la musique électronique. Madeon précédera Adventure Club et Kaskade, en live set. Les festivaliers avaient pu apprécier le talent du Français lorsque ce dernier s’était produit avec Tiësto en 2013. Cette année, deux occasions de le voir à l’œuvre alors qu’il présentera également un dj set lors de la série des Nocturnes de l’Impérial Bell. Enfin, Lucky Rose, de Québec, Vanic, de Vancouver, et le duo électro-pop d’Angleterre AlunaGeorge, feront lever la foule en début de soirée de l’ElectroFEQ.

La scène Loto-Québec s’enrichit elle aussi avec la venue de celui qu’on qualifie de futur de la pop, le Torontois Francesco Yates, qui promet une belle première partie pour Karim Ouellet. Le groupe révélation de l’année aux Juno, Dear Rouge, les pionniers du hip hop au Québec, Taktika, et le rappeur américain – et fils de Shaggy – Robb Bank$, fouleront également les planches de cette scène du parc de la Francophonie.

À Place d’Youville, une nuit endiablée de swing s’amène avec Big Bad Voodoo Daddy, alors qu’une soirée de soul américaine et très cuivrée des 40 dernières années de Lee Fields and The Expressions envoutera les spectateurs. La musique du monde du talentueux guitariste Daby Touré, ainsi que le bossa nova jazzé de Bet.e and Stef, qui effectue un grand retour, complètent la programmation de la scène Hydro-Québec.

À l’Impérial Bell, s’ajoutent le folk-punk à saveur rurale de Canailles, de Montréal, l’indie-rock de Wintersleep, d’Halifax, et le rockabilly déjanté de l’homme-orchestre Bloodshot Bill, de Montréal. Les Australiens Hein Cooper et Jeff Lang, tout en folk, ainsi que le duo électro-pop féminin de Montréal Heartstreets, seront quant à eux au District Saint-Joseph.

Enfin, la scène Fibe promet de belles découvertes avec la finaliste de La Voix en 2013, Charlotte Cardin (pop, Montréal), TOPS (indie-pop, Montréal), et Dan San (indie-pop, Belgique), qui se joignent à la programmation déjà forte et éclectique de cette scène vouée à la relève.