La fête des humoristes approche à grands pas. C’est dimanche que sera présenté le gala des Olivier en direct d’Ici Radio-Canada.

La Presse a profité de l’occasion pour faire une entrevue avec François Bellefeuille et Katherine Levac et nous avons appris des choses surprenantes.

Une des choses qui nous a le plus médusés dans cet entretien, c’est de savoir que François Bellefeuille voudrait la disparition de la catégorie « Meilleur vendeur ».

Selon lui, cette catégorie n’a pas sa place, car les grands ont déjà beaucoup d’avantages. « Tu as déjà les plus grands avantages dans le milieu : les meilleures dates, des salles, toujours de l’ambiance dans ta salle. Je laisserais tomber cette catégorie-là », a-t-il lancé au sujet de l’Olivier qui le laisse indifférent.

En revanche, le prix pour le meilleur spectacle est celui qui a le plus d’importance pour lui. « L’écriture, la livraison, etc. C’est l’Olivier qui vaut le plus cher ! », estime-t-il.

L’humoriste croit toutefois que le gagnant devrait recevoir un prix pour ce qu’il fait sur scène. « Si tu es l’Olivier de l’année parce que tu es l’humoriste le plus drôle à la radio cette année, c’est plate que le lendemain ce soit toi qu’on voie partout », a-t-il confié.

Plus loin, le jeune homme a expliqué qu’il préférait le succès populaire à la critique. Selon lui, le public ne peut pas se tromper. « J’ai eu de bonnes critiques pour mon dernier spectacle. Je me disais déjà que j’allais me faire ramasser pour le prochain. C’est dans ma personnalité, j’ai du mal à prendre les commentaires positifs ».

Source : La Presse