Hier avait lieu le Gala Québec Cinéma qui honore le cinéma de chez nous. Dans leur numéro d’ouverture, les deux animatrices, Guylaine Tremblay et Édith Cochrane, ont été excellentes.

Les deux comédiennes ont indiqué être très heureuses de se retrouver aux commandes de l’animation de l’édition 2018 du Gala Québec Cinéma.

C’est alors que les deux femmes ont lancé une flèche à l’ancien animateur d’En mode Salvail pour rappeler que Jean-Philippe Wauthier, qui animera les Gémeaux, sera seul cet automne.

« Bonsoir ! Franchement, cette année, merci ! Vous nous avez donné toute une année de cinéma. Bravo ! L’année passée, les films étaient moyens, mais cette année, wow ! Et en plus, on est tellement contentes d’être de retour toutes les deux pour animer le gala. Oui, ce n’est pas tous les duos d’animation de gala qui peuvent en dire autant… »

Dans la même lignée, elles ont abordé le scandale Harvey Weinstein et le mouvement #MoiAussi. « On veut que vous vous sentiez aux États unis, comme aux Golden Globes. Il manque juste de vieux producteurs un peu chauds qui vous taponnent et qui vous prennent pour des objets et on est aux États-Unis ».

C’est à ce moment qu’elles ont fait référence au fameux scandale de Claude Jutra. « D’ailleurs, on veut vous féliciter. Le milieu du cinéma québécois est resté relativement à l’écart des scandales sexuels, cette année. C’est vrai que nous autres dans le milieu on est plus du genre à attendre que les abuseurs soient morts avant de les dénoncer, mais quand même… » C’était probablement une des meilleures blagues de la soirée.