La comédienne Geneviève Brouillette était sur le plateau de Sucré salé. Elle s’est défoulée en racontant le pire emploi qu’elle avait eu.

Avant d’avoir la renommée qu’elle a, Geneviève Brouillette a fait toute sorte de job, mais la pire reste les sondages téléphoniques. Avec la franchise qu’on lui connaît, la Geneviève d’Un gars, une fille a déclaré que c’était la pire job de sa vie. « Quel job terrible, de merde ! ».

L’actrice a déclaré que c’était plus précisément l’ambiance qui était plus difficile. Elle a rappelé qu’on l’avait souvent menacée de la mettre à la porte si elle n’atteignait le nombre de sondages désirés. La durée des sondages posait aussi problème.

« Ça durait, genre, une demi-heure, donc tout le monde finissait par raccrocher après 15 minutes », a-t-elle confié. Comme si ce n’était pas assez, Geneviève Brouillette en a ajouté une couche en ramassant solidement son superviseur.

« Et là, tu as le petit Staline du bureau de sondages, un petit fucking loser qui est juste comme un grade au-dessus de toi, qui te fait de l’intimidation toute la journée » a-t-elle donné en exemple. 

Mais cela est de l’histoire ancienne, car la comédienne reviendra dans nos écrans cet automne pour la suite de District 31. L’auteur de la série a d’ailleurs donné quelques détails de la prochaine saison. Vous pouvez les lire ici.