À quoi ressemblerait notre vie si nous étions atteints d’obsolescence programmée, comme nos vieux électroménagers ou nos vieux appareils électroniques ? C’est le sujet abordé dans la websérie Germain s’éteint, offerte depuis le 30 janvier sur Tou.tv.

Depuis quelque temps, Germain (Marc-André Coallier) est fatigué, s’endort durant la journée, met de plus en plus de temps à recharger ses batteries et n’arrive plus à faire fonctionner les objets électroniques. Le diagnostic tombe : il est atteint d’obsolescence programmée.

Le docteur (LeLouis Courchesne) lui apprend qu’un traitement expérimental de cellule souche au coût de 60 000 $ pourrait lui permettre de prolonger son espérance de vie de quelques mois. Germain, qui tente de garder le contact avec sa fille de 16 ans, plus intéressée par son téléphone cellulaire que de dialoguer avec son père, essaie d’être inventif afin de contourner son destin.

CRÉDIT : TOU.TV

Il faut absolument voir cette série, mettant aussi en vedette Alexis Martin, Sandra Dumaresq et Nathalie Mallette, qui fait le parallèle entre la vie tranquille et décalée de Germain et les technologies d’aujourd’hui. Les références aux métiers et objets obsolètes sont drôles et intelligentes.

Cette série de 6 courts épisodes, dérivée du court métrage Retour de qualité de Daniel Abraham et Pierre-Alexandre Girard et basé sur l’idée originale et le scénario de Christine Doyon, nous force à réfléchir à la place de la technologie dans notre vie et à la place que nous faisons dans notre société aux personnes plus âgées et moins technos.