Le comédien Gilbert Sicotte ne pourra plus donner de cours comme il le faisait au Conservatoire d’art dramatique de Montréal.

En effet, l’administration vient de mettre un terme à son contrat en raison des allégations de harcèlement psychologique dont il est accusé.

Un reportage de la société d’État avait révélé qu’une vingtaine d’étudiants avaient été victimes d’abus de pouvoir, de harcèlement et de violence de la part de Gilbert Sicotte.

Dans un message transmis aux médias, le Conservatoire a indiqué avoir effectué une « enquête objective approfondie ». Il a aussi souligné que « nos pensées vont aux personnes qui ont manifesté avoir vécu des moments difficiles ».

Le Journal de Montréal a tenté d’avoir les commentaires du principal intéressé, mais il n’accorde aucune entrevue et ne désire pas parler devant les médias.

Le reportage de Radio-Canada avait semé la consternation chez les téléspectateurs, mais également un peu de frustration en raison d’un certain manque de rigueur de la part du journaliste et du traitement qu’on avait réservé au comédien.

Dans une décision rendue par l’ombudsman de Radio-Canada, le reportage était juste, rigoureux et exact.

Source : Journal de Montréal
Photo : © Ici Radio-Canada Télé