En septembre dernier, le comédien Guillaume Lemay-Thivierge faisait terriblement jaser en raison du dévoilement de son statut vaccinal par le quotidien La Presse.




Celui qui n’était pas vacciné (on ne sait toujours pas s’il est aujourd’hui) avait perdu des contrats, dont Hyundai, à cause de cette révélation et District 31. Voilà que le Journal de Montréal nous apprend que Lemay-Thivierge a décidé de poursuivre La Presse pour une somme de 1,85 million de dollars.

À LIRE : Le statut vaccinal de Guillaume Lemay-Thivierge lui a fait perdre un contrat !

À LIRE : Guillaume Lemay-Thivierge réagit au dévoilement de son statut vaccinal !

À LIRE : Guillaume Lemay-Thivierge s’explique à nouveau dans une vidéo !

On peut lire dans une poursuite qui a été déposée durant le temps des fêtes et consultée par le JdeM : « Il s’est senti et se sent encore accablé, gêné et humilié à chaque fois que son statut vaccinal est mentionné ou commenté sur la place publique ».

Dans un document de la cour, les avocats du comédien ont indiqué : « [Le reportage] avait pour but et a eu pour effet de le déconsidérer auprès du public, en l’exposant à la vindicte populaire ».

On ajoute que des « faussetés » ont été dites et que le reportage a porté atteinte à la vie privée de Guillaume Lemay-Thivierge.