En janvier 2018, le Journal de Montréal (JdeM) rapportait cette histoire de l’ancien couple formé de Guillaume Lemay-Thivierge et Mariloup Wolfe au sujet de travaux de démolition illégaux dans sa résidence qui n’avaient pas été encore approuvés par la Ville.

Selon le JdeM, la demande pour faire les travaux avait été faite après que les rénovations aient commencé. Lundi, l’avocat de la défense a rappelé que Guillaume Lemay-Thivierge avait tout de même obtenu le permis par la suite.

Toutefois, ça ne semble pas avoir convaincu la juge qui a imposé une amende de 9500 dollars au comédien. « […] son amende traînant depuis 2015 était à l’origine de près de 53 000 $ », peut-on lire dans l’article. Lemay-Thivierge avait même tenté de stopper les procédures en raison des délais, mais le JdeM nous apprend que « sa demande a échoué l’an passé ».

Même s’il formait un couple avec Mariloup Wolfe, le comédien « a pris l’entière responsabilité de la mésaventure », a noté le JdeM. Wolfe a alors été acquittée.

Source : Journal de Montréal