Après Maripier Morin et Julien Lacroix entre autres, c’est maintenant au tour de Yann Perreau de sortir de sa tanière concernant ces histoires d’inconduites sexuelles et de donner des nouvelles de son cheminement.

Dans une publication partagée sur les réseaux sociaux, l’interprète de J’aime les oiseaux s’est adressé à ses fans. Il a écrit :

 « Bonjour à toutes et à tous,

C’est le moment de vous laisser savoir où j’en suis dans mon cheminement depuis les allégations d’inconduites à mon sujet, qu’on a pu lire sur Instagram, le soir du 9 juillet 2020. Le lendemain, j’avais publié une lettre d’excuses à propos de comportements déplacés que j’ai eus par le passé. Encore une fois aujourd’hui, aux personnes que j’ai choquées et déçues, mes sincères excuses. 

Je comprends qu’il puisse y avoir certains malaises à mon égard, mais j’ai espoir qu’on perçoive ma franchise et mon intégrité. J’ai rédigé moi-même cette lettre. Il n’y a aucune agence de relations publiques derrière moi. J’assume mes responsabilités.

D’avoir été au cœur de cette tempête médiatique, personnelle et professionnelle m’a profondément secoué. Mon travail d’introspection m’a définitivement fait prendre conscience des conséquences négatives que mes actes et propos irréfléchis ont pu causer : d’abord sur la vie des personnes qui ont senti le besoin de les dénoncer, puis sur la vie des gens autour de moi. D’ailleurs, cette réflexion se poursuit.

J’espère que la dénonciation publique de mes fautes aura marqué suffisamment les esprits pour éviter que d’autres femmes ne doivent subir semblables manques de jugement de la part d’autres hommes, à l’avenir. Pour ma part, j’ai l’humilité et le bon entourage pour transformer la traversée du désert, celle dans laquelle ce grand mouvement de femmes m’a engagé, en moment charnière.

Sur ce, je tiens à exprimer toute la gratitude que j’ai pour la femme avec qui j’évolue et partage ma vie depuis quatorze ans. Le pardon qu’elle m’a accordé m’insuffle la résilience et la dignité nécessaires pour accepter et réparer tranquillement les dommages. Marie-Pier, merci pour la puissante leçon d’amour.

En toute transparence,

Yann »

Rappelons que l’artiste de 44 ans s’est fait larguer par sa maison de disques.