L’animatrice du 98,5 FM, Isabelle Maréchal, était une des invitées de Jean-Philippe Dion pour son émission La vraie nature. Cette dernière s’est ouverte sur les épisodes de violence de son père décédé en 2009.

C’est la première fois que l’ancienne animatrice de Loft Story a abordé publiquement cette tranche de sa vie privée. Elle a raconté que son père était extrêmement colérique et il était difficile pour lui de canaliser ses extraits. Elle a également ajouté qu’elle ne parlait plus à sa sœur et à sa mère.

« Je pense que dans les familles, il y a plein de secrets, et je crois qu’il y a des choses difficiles à accepter. Je me suis beaucoup retrouvée dans le témoignage de Guylaine Tanguay à La vraie nature. Il y avait beaucoup de violence chez moi. Mon père en était un qui avait de grands excès de colère et qui avait de la difficulté à les contrôler », a-t-elle dévoilé avec beaucoup de franchise.

Elle a raconté une anecdote très traumatisante où des hommes sont arrivés avec des bâtons de baseball. Un d’entre eux lui a sauté au cou et l’autre tentait de donner des coups à son père. « J’avais 17 ans et j’étais en train de déplacer des cadres. J’avais un marteau dans les mains. Je l’ai frappé. Pendant trois mois, j’ai porté des cols roulés parce que j’avais la marque du fil de téléphone avec lequel il avait essayé de m’étrangler », a-t-elle ajouté.

Plus tard dans l’entrevue, la belle blonde est revenue sur sa fausse couche qui s’est déroulée alors qu’elle animait la finale de Loft Story. « Ce que les gens ne savaient pas, c’était que j’étais enceinte. Moi, je vois une fille qui était enceinte puis qui a perdu son bébé le lendemain », a-t-elle révélé.

Celle qu’on a vue dans la série Virginie a avoué que ça lui a pris 5 ans avant de s’en remettre. « On le voulait tellement avec Thierry… On lui avait trouvé un prénom », a-t-elle dit les larmes aux yeux.

Crédit photo : Éric Myre