Il ne se passe pas une journée sans que la comédienne Francine Ruel nous parle de son fils Étienne, qui a connu la rue, dans toutes les entrevues qu’elle donne. Et avec raison, il est important de parler du sort des personnes qui vivent dans la rue et de mieux les comprendre.

Samedi dernier, alors que l’écrivaine était l’invitée d’En direct de l’univers, sa progéniture lui a envoyé un message vocal avant que le chanteur Michel Rivard entame sur le plateau La complainte du phoque en Alaska. Francine Ruel avait alors expliqué ce que représentait cette pièce pour elle juste avant. L’auteure avait également présentée discrètement sa conjointe à la toute fin de l’émission.

Dans une entrevue accordée à Y’a du monde à messe sur les ondes de Télé-Québec en novembre dernier, l’écrivaine avait révélé que son fils était sorti de la rue et qu’il habitait maintenant une petite chambre. Jean-Marie Lapointe, qui anime Fin de mois sur les ondes de MOI ET CIE et qui aide beaucoup les gens dans le besoin, a pu s’entretenir quelques instants avec Étienne et il a partagé la vidéo sur son compte Instagram.

En légende de la vidéo, le comédien a indiqué :

« Etienne: de la rue à l’espoir.

Fils de la très touchante Francine Ruel, Etienne a connu la rue et ses misères durant de nombreuses années. Il s’en sort lentement et avec générosité, il nous partage un beau moment d’introspection sous un magnifique soleil printanier.

Avec sa permission, voici un petit 2 minutes de réflexion. Et d’espoir.

(Merci à mon chum André́ Leroux de nous avoir organisé cette belle rencontre. Sans faire de bruit, tu accomplis des miracles dans l’ombre au quotidien) ».

Nous sommes bien d’accord avec Jean-Marie Lapointe, ce court entretien est vraiment intéressant et nous pousse inévitablement à la réflexion sur le sort des gens vivant dans la rue.