Dimanche dernier (18 octobre), Josiane Comeau est devenue LA voix du Québec en gagnant la finale de la huitième saison de La Voix. La protégée de Cœur de pirate a remporté la compétition en obtenant 59 % des votes.

« J’ai vécu plusieurs émotions en même temps. C’est vraiment fou comme expérience! J’ai la chance de me sentir fière de tout le monde et de moi. Je suis contente d’avoir eu cette opportunité. D’un autre côté, je suis triste que l’aventure soit finie. J’ai tellement aimé participer à La Voix. J’ai hâte de voir ma famille à la maison. Avec la COVID-19, on n’a pas pu se serrer dans nos bras. Donc, j’ai aussi traversé des moments difficiles», s’est exclamée Josiane Comeau en entrevue le lendemain de son couronnement. Toutefois, elle a ajouté que ça lui a fait beaucoup de bien d’avoir câliné son père, Jacques, en arrivant à l’hôtel.

Lors de la finale, Béatrice Martin a dit à la grande gagnante qu’elle était une personne encore plus incroyable hors caméra après l’avoir connu davantage. « Ça m’a tellement comblé ce moment-là. Son commentaire m’a rendu fier. Même si un chanteur peut avoir la plus belle voix du monde… s’il n’est pas gentil avec les gens, ça ne vaut rien. On doit rester humble avec son talent », souligne Josiane.

Coeur de pirate (Béatrice Martin) et Josiane Comeau

Sa fierté et sa meilleure performance

Même si elle n’avait pas encore eu le temps de réécouter sa prestation de Lonely de Noah Cyrus lorsqu’elle s’est entretenue avec nous, un sentiment de fierté l’envahit quand elle pense à sa dernière performance. Elle la considère comme sa meilleure sur le plateau de La Voix : « Si j’allais la réentendre, je me critiquerais surement un peu plus. J’ai quand même appris la chanson en trois jours. Je suis allé dans un abandon et je me suis dit que je l’interprétais pour moi.»

Comme les gens ne connaissaient pas nécessairement la pièce originale, elle estime que c’était un risque de m’approprier Lonely lors de la grande finale. « Je voulais la faire découvrir. J’étais consciente que ça pouvait être beaucoup plus payant de prendre une chanson populaire. Je souhaitais, toutefois, chanter pour moi et pour les autres. Je désirais me rendre fière pour la fin de l’aventure. »

« C’est une chanson avec un message puissant. Dans la société dans laquelle on vit en ce moment, il y a beaucoup de gens qui se sentent seuls, pour toutes sortes de raisons. J’ai eu envie d’interpréter cette chanson-là lors de la finale comme un cri du cœur pour ces gens-là, pour leur dire qu’on n’est jamais vraiment seul », souligne-t-elle dans le communiqué de presse qui annonce la sortie radio de sa version de Lonely.

Ses défis et la COVID-19

Jumeler son parcours à La Voix à ses études universitaires en médecine a été tout un défi pour la jeune femme de 19 ans. « Depuis le début de l’aventure, j’ai eu de la difficulté à vivre au moment présent. Quand je répétais, j’étais en train de penser à mes études. Quand j’étudiais, j’étais en train de réfléchir à ce que je devrais pratiquer. » À un moment donné, elle s’est dit : « Sur le plateau de La Voix, je mets les livres de côté». Après tout, on ne peut vivre l’expérience de La Voix qu’une seule fois dans sa vie.

Avec la pandémie mondiale de COVID-19, Josiane admet avoir eu des inquiétudes pour le reste de l’aventure. « Au Nouveau-Brunswick, c’est vraiment sévère au niveau des frontières pour y retourner. Il y avait de fortes chances que si je quittais pour le Québec, je ne pouvais pas revenir chez nous. Tous les membres de la production ainsi que tous les candidats, on avait peur qu’on ne puisse pas se rendre jusqu’en demi-finale ou même en finale. On devrait s’adapter aux nouvelles normes sanitaires à chaque enregistrement ».

Si elle avoue que c’était difficile de vivre de tels moments émotifs devant une salle vide, elle est, quand même, reconnaissante que l’aventure se soit conclue sur une bonne note. « Je suis une personne qui se nourrit de l’énergie du public. Ça me parle quand j’entends les premiers applaudissements. D’un autre côté, c’était moins stressant aussi. Je pouvais entrer dans mon personnage et je regardais les caméras directement. On doit prendre en considération que les gens sont contents de nous écouter sur leurs sofas. »

Sa projection dans le futur

Sans attente de remporter La Voix, elle avoue qu’elle était en train de flotter et de rêver lors de notre entretien. Toutefois, elle affirme qu’elle désire s’impliquer le plus possible sur son premier album produit par Musicor. « Je voudrais composer les chansons. J’ai travaillé tellement fort sur mes écrits que j’aimerais pouvoir les sortir. J’espèrerais aussi m’investir dans la direction musicale avec l’aide d’une belle équipe qui m’entourera. Je suis ouverte à beaucoup de choses.»

Être la grande gagnante de La Voix vient avec beaucoup de pression, elle ne le prend pas comme une pression cependant. « Ça ne me stresse pas parce que je sais que je resterais moi-même. Peu importe si les gens aiment ça ou pas, je demeurerais authentique. Je ne changerais pas pour les autres. Je ne me mettrais pas cette pression. Je ne me déformerais pas en tant que personne. Je désire juste laisser aller et avoir du plaisir avec ça.»

Afin de réussir à se démarquer, elle s’emparera d’idées qu’on lui proposera et elle absorbera tout ce qu’elle entend. « Je ne tiens pas pour acquises toutes les rencontres que je fais. C’est important d’être entouré de gens et d’apprendre de ceux-ci. Je pense que ça sera mon ouverture d’esprit qui me mènera plus loin. », confie-t-elle.

Pochette de son extrait « Lonely »

Deux anciens candidats qui l’inspirent 

Charlotte Cardin : « Elle est incroyable. J’aimerais beaucoup faire son chemin.»

Ludovick Bourgeois : « Amazing ! J’ai même eu la chance de lui parler. Il est resté humble à lui-même. Je voudrais beaucoup faire son trajet.»

La rivalité avec Suzie Villeneuve sur les réseaux sociaux

Depuis quelques semaines, on assistait, quasiment, à un débat des chefs entre les fans de Josiane Comeau et ceux de Suzie Villeneuve. Sur les différents groupes Facebook de la télé-réalité, une relation amour/haine s’est installée au fil de l’aventure. Si elle admet avoir entendu parler de cette rivalité sur les médias sociaux, elle avoue ne pas avoir prêté attention : « Je regardais seulement les commentaires après les performances. Je trouve qu’on mérite tous notre place. On mérite de pouvoir se défendre sur la scène. On interprète avec notre cœur. Après, c’est le public qui décide. On ne l’a pas pris comme une compétition, on l’a pris comme une expérience plaisante qu’on vivait ensemble. »

«Peu importe ce qui arrive, je veux simplement rester moi-même. J’espère que les gens peuvent sentir les histoires que je chante. Je souhaite qu’ils puissent faire leur propre réflexion à propos de tout ce que je donne durant mes performances », souligne-t-elle pour clore le débat !

Crédit photos : OSA IMAGES et TVA