La coanimatrice de Ça finit bien la semaine, Julie Bélanger, était à l’émission La Vraie nature en compagnie de Jacques Rougeau et Alexandre Barrette. Celle qu’on entend à Rythme FM est revenue sur la relation difficile qu’elle a eue avec Mélanie Maynard du temps qu’elle animait Deux filles le matin.

La chanteuse a parlé avec franchise de cette période sombre de sa vie. Elle a expliqué à Jean-Philippe Dion qu’à ce moment elle était extrêmement épuisée et fatiguée et qu’elle devait se « battre » contre la comédienne.

Bélanger a rappelé que Mélanie Maynard était une personne au secondaire qui ne s’en laissait pas imposer et qui prenait sa place, quitte à tasser les autres. « […] J’étais la fille qui se faisait tasser. Il a fallu que je sorte de mon rôle de victime. Il a fallu qu’un moment donné je fasse : “sais-tu quoi ? OK oui, il y a des gens un moment donné qui vont faire des affaires qui ne feront pas ton affaire, mais défends-toi !” Cette relation-là, même si elle a été extrêmement difficile, elle a été bénéfique dans ma vie », a-t-elle confié.

Selon Julie Bélanger, la communication avec Mélanie Maynard n’était pas facile et elle avait l’impression que les deux femmes parlaient un langage complètement différent.

Source : Showbizz.net
Photo :`Éric Myre