Hier soir, Julie Snyder recevait sur son plateau de La semaine des 4 Julie l’animatrice de Radio-Canada, Pénélope McQuade. La démone et son invitée sont revenues sur les abus sexuels commis par l’ancien fondateur de Juste pour rire, Gilbert Rozon. Julie Snyder a profité de l’occasion pour lancer un certain cri du cœur.

Les deux femmes ont abordé les récentes vagues de dénonciations et McQuade a rappelé qu’il y avait eu « un abus de confiance énorme entre les victimes et le système judiciaire ». Cette dernière a indiqué que, dans son cas, elle avait eu la chance de tomber sur de bonnes personnes qui avaient fait leur boulot. « Le système de justice ; effectivement, ça, c’est une autre chose », a-t-elle précisé.

L’ancienne animatrice de L’enfer, c’est nous autres a également expliqué à son invitée pourquoi elle n’avait pas refusé les avances de Gilbert Rozon quand celui-ci l’a agressé dans les années 90. Selon elle, il y a prescription en France dans les cas d’agressions sexuelles et, le Canada n’a pas de pouvoir en cette matière.

Plus tard, la démone a donné quelques détails concernant le moment où a eu lieu la présumée agression. « Je voudrais juste dire à Gilbert Rozon que je n’ai pas pu lui dire non, parce que c’est arrivé pendant que je dormais. Je dormais dans un endroit où il y avait des gens de Juste pour rire (des artistes, des directeurs, des animateurs). Un moment donné, tout le monde est parti voir un spectacle. Je me suis endormie, et ça s’est passé pendant que je dormais. »

Bravo à ses deux femmes courageuses qui ont dénoncé leur agresseur.