Après Yann Perreau, Maybe Watson, Bernard Adamus et bien d’autres vedettes québécoises, c’est au tour de Kevin Parent de se faire accuser d’inconduites sexuelles !

Dans une publication, qui a été retirée depuis, la victime raconte son calvaire et explique que le chanteur faisait des commentaires sur ses « boules » et sur son « cul ». Selon la victime, l’artiste gaspésien aimait « montrer son pénis sans avertir ».

Dans une publication partagée son compte Instagram, la compagnie de disque Preste a rompu tout lien avec l’interprète de Seigneur. Elle a indiqué : « Suite aux dénonciations d’inconduites sexuelles à l’encontre de Kevin Parent, nous avons pris la décision avec effet immédiat de rompre toute collaboration avec lui. »

Le label condamne tout ce qui ne va pas dans le sens des valeurs qu’elle prône, soit le respect et la tolérance. « Nous adressons nos plus sincères pensées aux victimes qui témoignent depuis plusieurs jours et à celles qui restent emmurées dans le silence », a ajouté le label.

https://www.instagram.com/p/CClezkfnpzU/

Dans une vidéo qu’il a publiée sur son compte Facebook, le chanteur a présenté ses excuses. Voici ce qu’il avait à dire  :