Après des mois de mystère entourant le retour de notre chère émission fétiche, La Voix a repris du service le dimanche 13 septembre. Près d’un an après avoir tourné les Chants de bataille, les participants en compétition pourront, enfin, réentendre les conseils que Ginette Reno leur avait donnés à TVA dimanche prochain. Certains gagneront un laissez-passer pour les directs, tandis que d’autres prendront des notes avec le cœur rempli d’émotions.

Clara Tetu : «J’ai tellement été surprise. Je n’étais pas familière avec le concept des super coachs. Après que la production m’a expliqué, j’ai compris qu’on allait passer du temps avec Ginette. Elle allait nous aider à améliorer notre numéro pour le rendre plus professionnel. Je savais qu’on avait des styles vraiment différents. J’ai une douceur dans ma voix tandis qu’elle possède une magnifique puissance que j’adore. Toutefois, ça ne se ressemble pas. Je me demandais quel genre de remarques elle allait me prodiguer. Je me doutais qu’elle allait donner de merveilleux commentaires, mais je me questionnais sur comment elle allait me permettre de bonifier ma performance. Réellement, je ne m’attendais à rien. Quand on est allé pratiquer avec elle, je ne savais même pas qu’elle serait présente. J’étais surprise et ravie de la rencontrer. Elle est gentille. Comme elle semblait contente de pouvoir nous aider, je me sentais à l’aise. J’étais ouverte à tout ce qu’elle m’a proposé et à ce qu’elle m’a dit.»

Karolane Brisson : « J’étais tellement heureuse de faire les Chants de batailles! Je préférais de loin y participer et de perdre au lieu d’aller au direct sans même rencontrer Ginette. Je me considérais chanceuse. Après avoir appris la nouvelle, je sautais partout! Ginette me rappelle ma nany (elles se ressemblent un peu). Bref, j’adore cet artiste accompli. C’est mon idole du Québec, je n’aurais pas pu mieux rêver. » 

Marc Devigne : « C’est une surprise à laquelle je ne m’attendais pas. Après nous avoir annoncé qu’on allait aux Chants de bataille, ils nous ont amenés pour une entrevue. La première chose qu’on nous a dite, c’est que la super coach sera Ginette Reno. Une fois que je l’ai su, je pouvais me réjouir de devoir passer par les Chants de bataille. Ce n’est pas tout le monde qui allait avoir la chance de travailler avec elle et de se faire prodiguer des conseils. C’est quelque chose d’inouï! Quand on me l’a annoncé, mon attitude a vraiment changé. J’ai pris ça comme une incroyable opportunité ».

Tom-Éliot Girard : « Ginette nous écoutait et nous donnait ses conseils. Elle nous regardait dans le blanc des yeux en disant ce qui marche et ce qui ne fonctionne pas. Ce moment semblait irréel parce que je me sentais petit. Je me sens comme un enfant sur ce plateau-là. J’apprends tout au fur et à mesure, j’absorbe tout. Ginette Reno, Cœur de pirate, David Laflèche et le band m’observaient et me donnaient des conseils, c’est une expérience de vie et une formation. »