Frédérique Mousseau (Frede) – La Voix 8 (2020)

Crédit photo : Blacky Patsy

Que retiens-tu de ton aventure à La Voix ?

J’ai rencontré de belles personnes. La fille avec qui j’étais jumelé lors du duel (Heidi Jutras) vient de Drummondville comme moi. Je la connaissais de loin. On est rendu full ami grâce à La Voix. On a même présenté des spectacles ensemble en 2020. Oui, oui ! Cela fut aussi un exercice de gestion de stress. J’avais bien beau avoir donné plusieurs shows dans ma vie, j’étais, maintenant, évalué sur ma performance. À chaque étape, tu te demandes si tu passeras à la prochaine. Je pense que ce genre d’exercice ne pouvait pas nuire à ma carrière professionnelle.

À l’opposé, qu’est-ce qui a été le plus difficile depuis ta sortie ? 

Quand mon audition a été diffusée, je savais déjà que je ne remportais pas mon duel. Lorsque tu es éliminée dans quelque chose dans la vie, ta confiance en prend un coup. Même si tu te dis que tu as fait de ton mieux et que tu avais donné ce que tu avais à donner à ce moment-là, tu continues de douter en toi. Quand j’ai perdu mon duel, j’avais enregistré dans ma tête que je n’étais pas assez bonne. J’étais super émotive en écoutant les épisodes. J’étais fière de comment les performances sont sorties et comment j’avais paru à la télévision. La Voix était une mini-fenêtre de ma vie ! Je n’ai pas senti la déception chez les gens du Centre-du-Québec qui me voit depuis que je suis toute petite. Je me suis fait dire tellement de bons mots. Ça m’a donné une belle poussée dans le dos, en fait.

Janicka Alie-Thivierge – La Voix 8 (2020)

Que retiens-tu de ton aventure à La Voix ?

J’ai appris beaucoup de choses. Cœur de pirate m’a apporté beaucoup de simplicité. Elle m’a enseigné que je n’avais pas toujours besoin de chanter fort. Elle m’a aussi montré ce que j’étais capable de faire. Parfois, je dois garder ça simple. Je me considère chanceuse d’avoir vécu cette expérience à seulement 18 ans.

À l’opposé, qu’est-ce qui a été le plus difficile depuis ton passage ? 

Quand je suis sortie de l’aventure, il n’y avait plus de spectacles et pratiquement plus de musique à cause de la pandémie. C’est vraiment ça qui a été plus dur. Mon élimination n’a pas été pénible puisque je ne participais pas à La Voix pour gagner, mais pour chanter.