Pour ceux qui ne le savaient pas, le batteur de Metallica, Lars Ulrich, est né au Danemark, précisément à Gentofte. Ce dernier a assuré retourner dans son pays d’origine si l’homme d’affaires Donald Trump remporte la présidentielle américaine.

Cet aveux a été recueilli par le tabloid danois Ekstra Bladet où le musicien a évoqué la possibilité de s’exiler au Danemark si Trump est couronné président. “Oui, bien sûr, parfois je pense à un déménagement. Je vais conserver mon passeport danois. Si Trump devient président, tout va chier; je pourrais donc faire mon chemin à l’aéroport et demander si je peux revenir à nouveau”, a-t-il exprimé.

Bill Clinton le président

Dans Why Democracy, projet documentaire tourné en 2007, Uulrich avait répondu qu’il voyait bien Bill Clinton comme président des États-Unis : “Je veux que le gars le plus intelligent, et le gars le plus intelligent est Bill Clinton, alors Bill Clinton devrait être le président du monde, absolument.

Rappelons que le nouvel effort de Metallica Hardwired…To Self-Destruct sera dans les bacs le 18 novembre. Le deuxième extrait Moth Into Flame est déjà disponible. Une vaste tournée est prévue en 2017 pour soutenir l’album.





Crédit photo : Glastonbury