Le gala télévisé ayant été annulé, toute l’équipe de C’est juste de la TV s’est mobilisée pour souligner d’une autre façon les émissions, moments et personnages marquants de la télévision québécoise de la dernière année.

De courtes vidéos de remerciements ont été enregistrées par les gagnants et seront présentées après le numéro d’ouverture du gala, mettant en vedette vos policiers et enquêteurs préférés ! C’est un rendez-vous sur les pages Facebook de C’est juste de la TV et d’ICI ARTV, dès maintenant !

Avant d’annoncer la liste des gagnants de la douzième édition des Zapettes d’or, voici une entrevue réalisée avec Anne-Marie Withenshaw à propos des coups de cœur du public, soient Autisme, bientôt majeur, Alerte Amber et, évidemment, Nancy Riopelle (incarnée par Geneviève Schmidt) dans District 31.

Le grand honneur pour Autisme, bientôt majeur

L’animatrice est emballée qu’Autisme, bientôt majeur ait remporté le « Grand prix ça m’allume » parce que c’est une émission de fiction qui le remporte habituellement (comme District 31 et Unité 9). « On sent qu’il a eu un attachement du public parce que les principaux jeunes faisant partie de la série ont communiqué à leur façon leur réalité avec le public québécois. On a tous été sensibilisés au très grand défi qui entoure ces familles-là. Dans un moment comme maintenant (en pleine pandémie mondiale), je ne fais que penser à des familles comme ça. Je ne peux pas dire que je trouve ça difficile à la maison avec mes deux enfants. Je ne peux qu’imaginer le défi que représente les initiatives simples comme on se lave les mains 15 fois par jour, on touche à rien et on reste à l’intérieur de la maison avec des jeunes qui ont un trouble du spectre de l’autisme. Je ne peux qu’imaginer; ils ont tout mon respect. Charles Lafortune, Sophie Prégent et leur fils Mathieu ainsi que Benjamin et Mathieu Gratton nous ont tous envoyé des vidéos de remerciement, c’est super touchant. »

Deux distinctions pour Alerte Amber

En plus de se mériter l’honneur du « Moment dramatique fictif de l’année » (remis à Madeleine Péloquin), Elijah Patrice-Baudelot reçoit la consécration de la révélation de l’année selon les fans de C’est juste de la tv. « Quatre zapettes reliées à l’autisme d’une façon ou une autre, c’est vrai que c’est révélateur. Je ne sais pas ce que ça veut dire exactement, mais je pense que c’est sans doute une preuve de la sensibilité ou de la sensibilisation du public québécois envers cette réalité-là. »

La Riopelle remporte le titre de « Méchant de l’année »

« Je pense que le succès de Nancy Riopelle, c’est qu’elle est tellement machiavélique, folle et qu’elle est totalement revenue d’une façon qu’on ne s’attendait pas. Il ne faut pas négliger que District 31 est une série que les gens suivent à tous les jours. Plus qu’autre chose, les personnages de District font partie du quotidien des gens comme on les voit quatre fois par semaine. Elle vient nous énerver le lundi, mais elle nous énerve aussi le mardi, mercredi et jeudi. Par ailleurs, Geneviève Schmidt nous a fait un remerciement à la hauteur de son personnage », s’est exclamée Anne-Marie Withenshaw.

Voici la liste des gagnants de la 12e édition des Zapettes d’or :

Éclat de rire de l’année : Léo (saison 2)

Moment télé viral de l’année : Entrevue de Julien Lacroix à La semaine des 4 Julie

Révélation de l’année : Elijah Patrice-Baudelot, pour son rôle d’Éliot Charbonneau | Alerte Amber

Méchant de l’année : Nancy Riopelle, incarnée par Geneviève Schmidt | District 31

Moment télé utile de l’année : Autiste, bientôt majeur

Moment dramatique fictif de l’année : La disparition d’Éliot Charbonneau | Alerte Amber

Prix spécial du réparateur : Fugueuse – la suite

Grand prix ça m’allume : Autiste, bientôt majeur