Comme plusieurs l’avaient constaté lors de l’annonce de la phase 2 du Festival, trois noms étaient toujours embrouillés. Eh bien, SURPRISE ! Le rappeur FouKi est un des artistes qui s’ajoute au lineup, à un peu plus de trois semaines du week-end le plus attendu du printemps.

FouKi #ZayZay

Léo Fougères, 21 ans, a grandi sur le «Plateau Hess», à Montréal. Le milieu multiculturel dans lequel il a évolué a grandement influencé son art et sa façon d’exprimer ses textes.

« Un verse exclusivement français, c’est nice, mais le mélange des langues me convient mieux. J’y vois plus de couleurs, ça ajoute quelque chose et ça représente ma réalité. »— FouKi

Adolescent, il s’intéresse à tous les styles de musique jusqu’à ce qu’il découvre le rap à travers des artistes comme Eminem, 50 Cents et Wu-Tang Clan. Son amour pour le rap et la musique hip-hop s’est alors développé et Léo Fougères est devenu FouKi. Son nom de famille a influencé son nom d’artiste car on le surnommait au départ Fou-qui-gère, pour finalement ne conserver que Fou-qui.

FouKi travaille en étroite collaboration depuis plusieurs années avec son acolyte QuietMike rebaptisé « Le Michel Silencieux», qui conçoit les beats.  Depuis 2016, FouKi et QuietMike ont sortis l’album Plato Hess ainsi que les trois EP : Extendo, Sour Face Musique et Pré-Zay. L’album Zay est sorti en avril 2018, sous le label 7e Ciel, le plus gros label de hip-hop québécois. Dans cet album, on compte des collaborations notamment avec Koriass, Mike Shabb et Kevin Na$h. Ces derniers seront tous deux en prestation au Festival Métro Métro en mai prochain.

FouKi est reconnu pour son expression le représentant parfaitement : «“Zay” est un mot qui vient de Swagg Man, le rappeur français. Et puis, à un moment, j’ai intégré ce mot dans mon vocabulaire. Cela peut vouloir dire un paquet de choses: on est zen, on est tranquille, on est en contrôle. La nouvelle expression “c’est lit” peut être remplacée par “zay” aussi.»

Crédit texte : Stéfanie Douville 
Crédit photo : Félix Renaud