Dimanche dernier William Cloutier a été couronné grand gagnant de l’édition 2021 de Star Académie. Le public a répondu présent pour celui qu’on a découvert, entre autres, à La cour des grands et à Mixmania.

Il s’est démarqué des 14 autres académiciens par son évolution au fil des semaines. Grand technicien vocal, il a appris à ouvrir son cœur et à laisser sortir ses émotions. Devenu papa pour une deuxième fois dès la première semaine à l’académie, le chanteur a eu une année chargée en émotions et c’est loin d’être terminé.  Voici ce qu’il avait à me dire sur son aventure à Star Académie et sur ses projets à venir.

William, comment te sens-tu au lendemain de ta victoire de Star Académie 2021?

C’est une journée chargée en émotions! Depuis ce matin,  j’ai la chance d’exprimer comment je me sens. Je change d’idée chaque fois qu’on me le demande. C’est tellement inexplicable comme sentiment! Je commence à peine à réaliser ce qui se passe.

Tu as dit que pour toi Star Académie était l’espoir de la dernière chance, que tu voulais rallumer une flamme qui s’était éteinte. Avais-tu perdu le goût de faire de la musique avant Star Académie?

Je n’ai jamais perdu l’intérêt pour la musique. Je voyais mes responsabilités augmenter, le 2e bébé qui s’en venait. Je voyais mal comment rattraper le temps perdu. Je ne savais pas quelle stratégie prendre pour que la musique devienne mon métier et pas juste un hobby.  Star Académie, c’est un marathon! Une formation aussi rapide, c’était vraiment ce qu’il fallait.  C’est le tremplin dont j’avais besoin pour retourner à mes premiers amours : la musique et les spectacles.

Lors de la soirée des finissants, tu as reçu comme prix la chance d’auditionner pour Starmania, qui sera présenté en France et au Québec. Qu’est-ce que ça représente pour toi?

Je capote! J’ai une formation de comédien; j’ai toujours trippé faire partie d’une comédie musicale. Avoir la chance de jumeler la musique et l’acting, c’est vraiment cool! J’aimerais beaucoup que ça fonctionne! Je vais envoyer ça dans l’univers et croiser les doigts.

Tu as remporté la demi-finale masculine grâce à ta propre composition. Est-ce que le succès de cette première chanson originale t’a donné le goût d’en faire d’autre?

C’est sûr que je veux en faire d’autre!  J’avais l’impression que je prenais un risque immense en la faisant, mais finalement c’était la bonne chose à faire. Le public m’a découvert autrement. Les gens ont apprécié ma chanson. Je ne pouvais pas prévoir que ça allait plaire autant! Je n’en reviens toujours pas!  C’est un beau cadeau de m’avoir envoyé en finale grâce à elle.  

Pour la grande finale, tu as demandé à tes fans de t’envoyer des idées de chansons qu’ils aimeraient t’entendre chanter. D’où t’es venue cette idée?

Pour moi, c’était naturel de leur demander leur opinion. On fait ce métier pour eux. C’est grâce au public que je me suis rendu en finale. Je voulais savoir ce qu’eux avaient envie d’entendre.

Tu as finalement repris Et je t’aime encore, de Céline Dion. Parle-moi du défi qu’elle représentait.

Reprendre une chanson de Céline, c’est un gros défi pour n’importe qui. Je suis content de l’avoir fait.  Je ne crois pas que cette chanson-là ait déjà été reprise par un homme. J’ai chanté avec tout mon cœur, j’ai réussi à me connecter à mes émotions pour toucher les gens le plus possible.

Sur l’album officiel de Star Académie 2021, tu reprends J’allais être papa. Parle-moi de cette chanson.

Je l’ai découverte quelques jours avant Star Académie. Dans un formulaire, on nous demandait quelle chanson on aurait aimé écrire. Elle raconte exactement mon histoire avec mon premier garçon. J’avais 20 ans et ma blonde Sara avait 19 ans quand on a appris la grossesse.

Au printemps prochain, tu vas partir en tournée avec la finaliste, Lunou. Comment vois-tu cette tournée?

Ça va être tellement cool! Je veux que cette tournée soit comme un gros party! Ça fait tellement longtemps qu’on est isolé, enfermé. Ça va être un gros bonheur d’être ensemble, de se retrouver. J’espère que les gens vont venir profiter du moment présent, faire la fête. Je pense qu’ils seront heureux de retourner dans les salles de spectacles comme avant.

Crédit photo : TVA Publications – Eric Myre