Ils ont marqué les années 80, 90 et 2000 avec leurs chansons qui tournaient en boucle à la radio et à Musique Plus. Certains ont connu une belle carrière, mais ont vite sombré dans l’oubli. Et à écouter leurs chansons, on comprend rapidement pourquoi parfois.

Voici les 7 chansons qu’on souhaite oublier… Évidemment à prendre à la légère 🙂

1. Infini-t / Si

Produit par Guy Cloutier, le groupe composé de Katia, Lee et Sylver voit sa chansons Si monter rapidement sur les palmarès. La formation participe à toutes les émissions québécoises comme La Fureur et le Point J. En 2001, le trio pousse l’audace en lançant Lethal, un album en anglais. Il contient Right Now, la version anglaise de Si. Une chance, la carrière du groupe se termine après.





2. Gabrielle Destroismaisons / Et Cetera

Une autre artiste au sein de l’équipe de Guy Cloutier! Cette chanson a été très populaire, mais combien quétaine. Les paroles frôlent pas vraiment l’indécence, mais parfois le ridicule… Ça été un immense succès, il faut l’avouer!





3. Nuance / Vivre dans la nuit

La formation des années 80 Nuance a pondu le succès Vivre dans la nuit. La chanson a été tournée en ridicule et parodiée au Bye Bye.  Nathalie Petrowski a même écrit que Vivre dans la nuit lui donnait le goût de tuer…





4. Kathleen / Ça va bien

La chanteuse Kathleen a obtenu beaucoup de succès au début des années 90, mais ce titre a été ridiculisée avec raison. Elle devient d’ailleurs la cible facile des humoristes dont l’émission Piment Fort en raison de son talent qu’on cherchait à l’époque. Elle est jolie mais… , c’est ce qu’on se disait…





5. Francis Martin / Quand on se donne

Écrite par Luc Plamondon, Quand on se donne reste dans les annales des chansons quétaines pour les paroles. Il faut dire que c’est cette image qui colle à la peau de Francis Martin depuis toujours :  un chanteur de matante. Plus tard, il deviendra James K. Field et Kaya. En 2011, il lance Born Under the Star of Change, sous le nom de Kaya.





6. Pierre Nadeau / Girls, Boys

Tourné à Old Orchard Beach, le clip est le comble du quétaine démesuré. À l’époque, la défunte émission Dollaraclip diffusée sur Musique Plus et pilotée par Louis-Josée Houde avait accouché du spécial Dans le speedo de Pierre Nadeau en 2003. La dernière fois qu’on a eu des nouvelles de Pierre Nadeau, c’était à l’émission de Patrice L’Écuyer, Qui l’eut cru! en 2004. Plusieurs croient qu’il est Franco-Ontarien, mais non il est Franco-Américain. Il habite le Maine et travaille dans l’immobilier.





7. Soupir / Larmes de métal

Le populaire animateur Normand Brathwaite a été également chanteur. Et cette époque n’a pas toujours été franchement reluisante, surtout le titre Larmes de métal qualifié souvent de quétaine pour les paroles. Le clip a été présenté lors de l’émission Pop citrouille. Le groupe n’a enregistré qu’un seul album en 1983 et s’est séparé la même année.